Première découverte de pétrole offshore en Afrique de l'Est

Accueil » Autres » Première découverte de pétrole offshore en Afrique de l'Est

Pancontinental Oil and Gas NL, une société d'exploration pétrolière australienne, a confirmé que son puits Sunbird récemment achevé au large de la côte kenyane, près du comté de Lamu, a intersecté une colonne de pétrole. Cela en fait la toute première découverte de pétrole au large de la côte est-africaine.

La colonne de pétrole brut est évaluée à 14 mètres d'épaisseur sous une colonne de gaz brut d'environ 30 mètres dans un réservoir de calcaire dans le récif Sunbird dans la zone L10A. Des échantillons de pétrole et de gaz ont été récupérés et analysés à l'aide de techniques géochimiques sophistiquées. Le récif Sunbird est un ancien récif pinacle du Miocène enfoui sous environ 900 mètres de sédiments plus jeunes.

Pancontinental affirme que les résultats sont très significatifs car ils sont la première preuve de la présence d'un éventuel système pétrolier offshore dans le bassin de Lamu. Le PDG de la société, Barry Rushworth, a déclaré que les implications pour l'exploration pétrolière régionale étaient vraiment exceptionnelles, ajoutant qu'il s'agissait de la seule colonne de pétrole offshore jamais signalée au large de la côte est de l'Afrique du Sud à la Somalie. Rushworth ajoute qu'ils pensent qu'il s'agit d'une découverte ouvrant la voie dans le bassin de Lamu au Kenya et qu'ils s'attendent à une augmentation significative de l'intérêt de l'industrie au large du Kenya.

C'est une bonne nouvelle pour l'économie kényane, car la nouvelle découverte s'ajoute aux découvertes de Turkana par Tullow Oil, qui ont déjà été jugées commercialement viables, le gouvernement se préparant à démarrer la production d'ici 2018. Le bloc 600BB dans le bassin de Lokichar dans le comté de Turkana qui a été porté à potentiellement un milliard de barils, mais l'exploration se poursuit.

Le ministère de l'Énergie se prépare à lancer un appel d'offres international pour la construction d'un oléoduc pour relier le champ pétrolifère de Turkana au port de Lamu. Le pipeline devrait être achevé en 2016.
Pancontinental détient une participation de 18.75% dans le puits et le bloc L10A, tandis que les autres entreprises du consortium Kenya L10A comprennent BG Group 50% et PTTEP 31.25%.

La société possède trois zones d'exploration dans le bassin de Lamu, couvrant une superficie totale d'environ 15,000 10 kilomètres carrés. L'opérateur du contrat de partage pétrolier du bloc LXNUMXA, BG Group, continue d'analyser les données du puits et recommandera un futur programme d'exploration utilisant les résultats du puits.