dernières nouvelles

Accueil Actualités Afrique L'Algérie va construire la centrale solaire 50MW

L'Algérie va construire la centrale solaire 50MW

Le gouvernement algérien est sur le point de construire une centrale solaire 50MW. C'est après condor a été choisi pour ce développement à la suite d'un appel d'offres lancé il y a quelques mois pour la construction de plusieurs centrales solaires dans le pays.

L'Algérie a lancé un appel d'offres en mai, 2019, pour la construction de centrales solaires 150 MW en Algérie. Au départ, les projets 93 étaient impliqués dans la course, mais à la fin, huit d’entre eux ont été sélectionnés lors de la présélection en juin 2019. Par la suite, cinq projets ont atteint la phase finale et un seul a pu remporter le contrat d’achat d’électricité. Le projet gagnant a été développé par Power Generation, propriété de la société algérienne Condor.

À lire également: Le projet de centrale solaire de Gwanda au Zimbabwe reçoit 14m US $

Centrale solaire

Une fois achevé, le projet 50MW fournira de l’électricité à 0.067 USD par kilowatt au cours des dix prochaines années. L'électricité sera vendue à 8.28 DZD / kWh, ou $ 0.069 / kWh. Ce prix est plus élevé que celui pratiqué à la suite d'autres appels d'offres en Afrique du Nord en raison des coûts élevés de génie civil et de logistique en Algérie.

La période minimale de retour sur investissement pour l'entreprise gagnante est estimée à 15 années. Le projet gagnant sera développé sur la base d’un contrat d’achat d’électricité d’une durée de 20.

L'Algérie a un potentiel énorme en énergies renouvelables. Il bénéficie d'une durée d'ensoleillement de 2,000 à 6,000 Wh / m2, ce qui représente 10 fois la consommation mondiale. Cela fait de ce pays d'Afrique du Nord l'une des plus grandes sources d'énergie solaire au monde.

Le pays devrait atteindre la capacité de production d'électricité de 33,000MW de 2022 par rapport à l'actuel 21,000MW. C'est selon le ministre de l'Énergie, Mustapha Guitouni. Il a souligné que les investissements répondraient à la demande énergétique de l'Algérie, tandis que les excédents seraient exportés vers d'autres pays.

«Nous travaillons à organiser nos marchés nationaux afin d'améliorer notre réseau afin de nous permettre de transporter de l'électricité vers des marchés étrangers», a déclaré Mustapha.

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!