Afrique du Sud: Début de la phase II du projet d'approvisionnement en eau 10m Nooitgedagt en USD

Accueil » Autres » Afrique du Sud: Début de la phase II du projet d'approvisionnement en eau 10m Nooitgedagt en USD

La deuxième phase d'une opération de travaux hydrauliques de plusieurs millions de rands a été lancée. Le projet, qui coûtera 10.4 millions de dollars, visera à augmenter la quantité d'eau potable pour les résidents de Port Elizabeth à un moindre coût pour les utilisateurs. Le projet d'approvisionnement en eau devrait être achevé en février 2017 lorsque la troisième phase, dont la conception est en attente d'approbation, commencera.

Cela a été annoncé par AfriCoast Consulting Engineers, qui a commencé les travaux sur le site Nooitgedagt Water Treatment Works (WTW) le mois dernier. Le projet vise à doubler la quantité d’eau disponible de Nooitgedagt WTW à la région de Nelson Mandela Bay d’ici février 2017. De cette manière, cela aidera à combler les lacunes de la demande en eau dans la région.

Outre l’augmentation de la capacité de traitement de 70-méga litres par jour (Ml / j) à 140Ml / j, une nouvelle station de pompage à faible levée sera installée afin de compléter le système de faible niveau Nooitgedagt-Coega (NCLLS) jusqu’à Port Elizabeth. la construction vient d'être achevée. Le système de faible niveau contribuera à réduire la pression exercée sur le réseau de barrages occidentaux et à réduire les coûts de pompage en fournissant du 100Ml / j.

Les pompes Low Level Scheme consomment environ 20% de puissance en moins par rapport aux pompes High Level Scheme, ce dernier système mesurant la hauteur des compteurs 90; Cela aidera la municipalité de Nelson Mandela Bay (NMBM) à économiser un million de R1.32 en coûts d’électricité par an en économisant 18,000 en kilowattheures par jour (kWh / jour).

Le projet Nooitgedagt-Coega Low Level Scheme a été identifié comme le prochain projet d’augmentation d’eau disponible à Port Elizabeth, à la suite d’études entreprises précédemment par le Département national de l’eau et de l’assainissement et visant à évaluer et hiérarchiser les ressources en eau de la région. C'est ce que dit Stuart Fergusson, directeur par intérim de la gestion de l'eau et de l'approvisionnement en vrac de la municipalité de Nelson Mandela Bay (NMBM), qui a déclaré que l'étude s'appelait une demande accrue d'eau dans le métro, supérieure à 3% par an.

«La construction de la phase deux du Nooitgedagt WTW a commencé et sera suivie par la phase trois et un autre réservoir 45Ml à Olifantskop.»

La nouvelle extension de l'usine de traitement de l'eau verra l'utilisation d'une technologie de filtration avancée et de la lumière ultraviolette (UV). Cela signifiera une eau de haute qualité provenant de l'usine de traitement des eaux. Plus de périodes seront allouées pour le traitement de l'eau sans qu'il soit nécessaire de procéder à des «rétrolavages et nettoyages fréquents des filtres», selon Kevin McRae, directeur exécutif pour l'eau et l'assainissement chez AfriCoast Consulting Engineers, car l'usine de traitement système par rapport aux systèmes de faux-plancher et de buses utilisés précédemment. Cela entraînera davantage d'économies de coûts d'exploitation pour le métro et les contribuables.

Bien que l'usine de traitement de l'eau utilisera du chlore gazeux pour la désinfection finale, son utilisation sera minimale grâce à l'utilisation des UV. L'utilisation des UV pour la désinfection sera une première pour les stations d'épuration de la municipalité de Nelson Mandela Bay. Les UV agissent pour détruire à 100% le cryptosporidium, les espèces de Giardia et d'autres organismes nuisibles, ainsi les utilisateurs éviteront les infections du tractus gastro-intestinal. McRae a déclaré que bien que les organismes n'aient pas été trouvés dans l'eau fournie à Nooitgedagt WTW jusqu'à aujourd'hui, il est possible qu'ils puissent être présents à l'avenir compte tenu des niveaux croissants de pollution des rivières et de la distance parcourue par l'eau entre le barrage Gariep et l'usine de traitement des eaux. .

Lors de l'extension du projet d'approvisionnement en eau Nooitgedagt WTW via la troisième phase devant être approuvée par le NMBM, l'usine de traitement des eaux sera la plus grande de Port Elizabeth avec une capacité nominale maximale de 160Ml / jour (capacité de pointe 210Ml / j).

AfriCoast Consulting Engineers est basé à Nelson Mandela Bay et est l’un des principaux cabinets de conseil en ingénierie indépendants et multidisciplinaires en Afrique.