Une entreprise marocaine va construire une méga usine d'engrais en Ethiopie

Accueil » Nouvelles » Une entreprise marocaine va construire une méga usine d'engrais en Ethiopie

Le gouvernement éthiopien a annoncé qu'il collaborera avec OCP, le leader mondial marocain de l'industrie des phosphates, dans un projet commun de 2.5 milliards de dollars américains visant à établir une usine d'engrais dans l'est de l'Éthiopie.

Un responsable de l'Institut éthiopien de développement chimique et de construction a déclaré à la presse locale que «l'usine, en joint-venture avec l'OCP, sera construite dans la région de Shinile, limitrophe de la ville de Dire Daoua et de la province somalienne, à l'est. Ethiopie."

L'officier a également souligné que l'usine sera construite sur plus de 100 acres de terrain et que l'on estime qu'elle fabrique 1.1 million de tonnes d'urée et 1.5 million de tonnes d'engrais.

La construction commencera l'année prochaine, selon la même source, et devrait se dérouler sur une période de trois ans.

Lisez aussi: La Tanzanie se prépare à construire une méga usine d'engrais à Mtwara

60% du financement sera assuré par des prêts bancaires tandis que le reste sera protégé par l'OCP et le gouvernement éthiopien.

OCP a été extrêmement actif ces derniers temps. Le mois dernier, il a annoncé la création d'une coentreprise avec la coopérative d'engrais indienne Kribhco, visant à mettre en place une usine de fabrication d'engrais à grande échelle à Krishnapatam, en Inde.

Il nécessitera un investissement préliminaire d'environ 230 millions de dollars EU et aura une capacité de production annuelle de 1.2 MT d'engrais NPK.

Il a également signé un protocole d'accord pour la construction d'une usine d'engrais au Rwanda. Le contrat a été signé lors du voyage du roi Mohammed VI dans le pays par les responsables de l'OCP et le ministère rwandais de l'agriculture, les statistiques concernant cet investissement devant être dévoilées dans le prochain mois.

Selon la presse locale, l'OCP dispose d'un budget de financement de 18 G $ US à investir d'ici 2025. Ce budget vise à financer la production de phosphate et d'engrais ainsi que l'allocation d'acide phosphorique.

Ces coentreprises et investissements seront avantageux pour toutes les parties concernées.