Le gouvernement lance la construction d'un approvisionnement en eau potable à Kana, au Tchad

Accueil » Actualité » Le gouvernement lance la construction d'un approvisionnement en eau potable à Kana, au Tchad

Tahani Mahamat Hassane, le ministre tchadien de l'hydraulique a lancé la construction d'un nouveau système d'alimentation en eau potable à Kana, une localité située à Moundou, dans la province du Logone occidental.

Le projet sera mis en œuvre par GTC Company dans un délai de 10 mois. Ce dernier pompera l'eau de la nappe phréatique pour la stocker dans un château de 100 m3 avant de la distribuer à la population par 3 km de canalisations reliées à six bornes fontaines.

Lire aussi: Début de la mise en œuvre du projet d'approvisionnement en eau potable de Chokoyan au Tchad

Avec ce projet, le gouvernement de la République du Tchad espère améliorer l'approvisionnement en eau des habitants de la province du Logone Occidental où la couverture actuelle en eau est estimée à 16%.

Composante d'un vaste programme

Selon Hassane, le projet d'approvisionnement en eau potable à Kana est une composante d'un vaste programme à savoir le Programme Semi-Urbain d'Approvisionnement en Eau Potable et d'Assainissement (PAEPA SU MR) qui est mis en œuvre en plusieurs phases dans onze régions du pays d'Afrique centrale, où les taux d'accès à l'eau sont inférieurs à 60%.

Ces régions incluent Borkou, Ennedi, Tibesti, Mayo Kebbi Ouest, Mayo Kebbi Est, Tandjilé, Logone Oriental, Logone Occidental, Mandoul, Moyen Chari, Salamat et Sila où les taux d'accès à l'eau sont de 19%, 8%, 5%, 13% , 22%, 31%, 27%, 16%, 39%, 42%, 40% et 27% respectivement.

Le programme est cofinancé par l'État tchadien et le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), une institution multilatérale de financement du développement également connue sous le nom de Banque Africaine de Développement (BAD) et dont la mission est de contribuer à réduire la pauvreté, à améliorer conditions de vie des Africains et mobiliser des ressources pour le développement économique et social du continent.

Attentes pour ce programme

La mise en œuvre de ce programme devrait permettre d'améliorer la couverture nationale en eau potable, qui est actuellement estimée à 50% selon les autorités de ce pays d'Afrique centrale.

En 2019, 61% de la population tchadienne n'avait pas accès aux services d'eau de base.