AccueilActualitésLe projet de mini-centrale hydroélectrique de Mbakaou sera livré en juin 2021

Le projet de mini-centrale hydroélectrique de Mbakaou sera livré en juin 2021

Le projet de mini-centrale hydroélectrique de Mbakaou qui est en cours de mise en œuvre dans la région de l'Adamaoua (en français: Région de l'Adamaoua), une région constitutive de la République du Cameroun, devrait être livré en juin de cette année.

Cela a été révélé dans un document officiel publié le 22 février 2021 par Innovation Energy Development (IED) Investir, membre du groupe IED qui développe de petites centrales électriques décentralisées et autonomes utilisant des énergies renouvelables, et concrétise le terme de partenariat public-privé, notamment dans les zones géographiques où le groupe est implanté depuis plusieurs années .

Rechercher des pistes de construction
  • Région / Pays

  • Secteur

Vous souhaitez voir les projets de construction à Nairobi uniquement ?Cliquez ici

Lire aussi: Les centrales solaires de Maroua et Guider au Cameroun bénéficieront d'exonérations fiscales et douanières

Le projet a une capacité de 1.4 MW qui peut être doublée si nécessaire. La puissance sera produite par deux turbines de 740 kilowatts chacune et évacuée par un réseau moyenne et basse tension de 40 km.

Il est financé par le Union européenne, Groupe IED, Banque BGFI, et le gouvernement camerounais à travers son Agence d'électrification rurale (REA).

Avantages du projet

Le projet devrait bénéficier à environ 300 nouveaux ménages dans les zones non desservies et à environ 2,500 XNUMX nouveaux ménages à Tibati et Mbakaou.

Une fois mise en service, la mini-centrale hydroélectrique de Mbakaou permettra également d'économiser Énéo environ 513000 XNUMX $ US par an sur les coûts de carburant nécessaires pour faire fonctionner les centrales thermiques de Tibati et Mbakaou. Cela conduit à un gain à la fois économique et écologique.

Eneo est la principale compagnie d'électricité historique du pays d'Afrique centrale, partiellement détenue par l'État avec 51% du capital détenu par Actis, une société d'investissement mondiale sur les marchés émergents axée sur les classes d'actifs de capital-investissement, d'énergie, d'infrastructure et d'immobilier, à 5% par les employés d'Eneo et à 44% par l'État du Cameroun.

Si vous travaillez sur un projet et que vous aimeriez qu'il figure dans notre blog. Nous serons heureux de le faire. Veuillez nous envoyer des photos et un article descriptif à [email protected]

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici