Lancement du projet routier Man-Kouably & Kouably-Vavoua en Côte d'Ivoire

Accueil » Actualités » Lancement du projet routier Man-Kouably & Kouably-Vavoua en Côte d'Ivoire

Le projet routier Man-Kouably & Koubly-Vavoua dans la région de Guémon située dans le centre-ouest de la Côte d'Ivoire, plus connue pour la production de cacao, progresse considérablement.

Le mardi 4 mai 2021, le secrétaire d'État auprès du ministre des Transports chargé des affaires maritimes, le Dr Serey Doh Célestin a tenu une réunion avec des représentants de la Société Borni Contractant, le partenaire technique du projet dans son bureau.

«Tout est maintenant prêt pour mettre fin au calvaire de nos parents, notamment de Kouably, qui attendent cette nouvelle depuis plusieurs décennies. Nos partenaires privés sont prêts pour le démarrage des travaux de construction et nous envisageons désormais une date de lancement du projet, de préférence avant la fin du mois de mai », a affirmé Doh Célestin.

Lire aussi: La France accélère la construction du métro d'Abidjan, en Côte d'Ivoire

Portée du projet

Ce projet concerne en partie le bitumage de l'axe routier Man-Kouably passant par les localités de Dompleu, Blole, Trokpadrou, Nidrou, Totrodrou, Datouzon, Guinglo Gbean, Gnoahe, Batiebly, sur une distance totale de 45 kilomètres, et l'axe routier Kouably-Vavoua en passant par Tobly, Tacourably Bouebly, Pagnebky, Pebly1, Gbehibly avec la réhabilitation du pont de 250 mètres sur la rivière Sassandra, Pelezy, Yoredoufla, Kouenoufla Don, Gatifla et Vavoua, sur une distance de 127 km.

L'ensemble du projet est l'une des composantes du projet social 2021-2025 de Président Alassane Ouattara qui devrait améliorer l'accessibilité de ces localités et permettre une évacuation plus facile de leurs produits agricoles et forestiers tels que le cacao, le café et le bois.

La densification du réseau routier de cette partie du pays, dotée de certains attraits touristiques naturels, comme ses chaînes de montagnes, pourrait également contribuer à promouvoir le tourisme et permettre le développement d'autres activités économiques.