AccueilActualitésNiger: la route frontière Maradi-Madarounfa-Nigéria inaugurée
x
Top 10 des plus grands aéroports du monde

Niger: la route frontière Maradi-Madarounfa-Nigéria inaugurée

Le gouvernement de la République du Niger, représenté par le Chef de l'Etat, Son Excellence Issoufou Mahamadou a inauguré la route frontalière Maradi-Madarounfa-Nigeria. La route a été lancée le 28 novembre à Maradi, l'une des sept régions du Niger située dans la zone centre-sud du pays d'Afrique de l'Ouest.

Lire aussi: Niger: les ministres autorisent l'approbation du prêt pour la construction des routes de Diffa

En plus d'ouvrir profondément cette partie du pays et de réduire les coûts de transport des personnes et des marchandises, cette route contribuera également à faciliter les évacuations sanitaires et à renforcer les échanges économiques et socioculturels entre les populations de la région de Maradi et celles des États nigérians. de Katsina et Zamfara.

Le début de la construction de la route

Les travaux de construction de ce corridor frontalier, d'une longueur linéaire de 106 km, ont commencé en novembre 2013 avec l'entreprise chinoise Groupe CGCOC Co., Ltd. anciennement connu sous le nom de CGC Overseas Construction Group Co., Ltd. en tant qu'entrepreneur.

Il a été financé à hauteur de plus de 51 M $ US, dont 78.33% ont été mobilisés par le Banque ouest-africaine de développement (BOAD), une Banque multilatérale de développement internationale créée pour servir les nations de l'Afrique de l'Ouest francophone et lusophone. Le reste des fonds 21.67% a été fourni par le gouvernement de l'état du Niger.

Pont Tibiri et route frontalière Mayahi-Tessaoua

Le chef de l'Etat a profité du déplacement pour visiter le site du pont Tibiri (Gobir) presque achevé sur la rivière Goulbi.

Il a également lancé officiellement les travaux de réhabilitation et de bitumage de la route frontalière Mayahi-Tessaoua de 122 km qui devraient également contribuer à l'ouverture interne et externe du pays. Le projet est financé par ses propres fonds sur le budget national.

La construction d'infrastructures de qualité est l'une des principales ambitions auxquelles s'est attaché le programme Renaissance, lancé par le président Issoufou.

Si vous avez une remarque ou plus d'informations sur ce post, veuillez partager avec nous dans la section commentaires ci-dessous