Accueil Nouvelles Afrique Subvention de 12 M $ US pour l'extension du réseau d'assainissement de la ville de Djibouti

Subvention de 12 M $ US pour l'extension du réseau d'assainissement de la ville de Djibouti

L' Agence française de développement (AFD) a accepté d'accorder au gouvernement de Djibouti une subvention de 12 M $ US pour l'extension du réseau d'assainissement de la ville de Djibouti.

L'accord de financement a été signé le 4 mars 2021 par Ilyas Moussa Dawaleh, ministre de l'Économie et des Finances de Djibouti en charge de l'industrie, et Philippe Collignon, directeur de l'AFD à Djibouti.

Selon l'AFD, cette nouvelle subvention est la deuxième tranche de financement initial allouée en 2019 en partenariat avec la Union européenne pour la mise en œuvre du projet d'extension et de renforcement du réseau d'assainissement de Djibouti (Perrad).

Portée du projet

Office National de l'Eau et de l'Assainissement de Djibouti (ONEAD) s'appuiera sur les nouveaux financements de l'AFD pour étendre le réseau d'assainissement collectif de la capitale de Djibouti, Djibouti, permettant ainsi un raccordement aisé aux ménages.

Pour l'archiver, l'entreprise publique assurera la construction de nouveaux boîtiers de raccordement dans deux quartiers supplémentaires de la capitale notamment Q5 et Q6, situés dans la zone des crues.

Lire aussi: Mobilisation de fonds en cours pour le projet de développement des ressources en eau polyvalentes d'Akanyaru en Afrique de l'Est

Ces installations permettront d'acheminer les eaux usées vers la station d'épuration de Douda, d'une capacité de 3,700 3 mXNUMX par jour. La station d'épuration a été construite et mise en service par une entreprise française connue sous le nom de Stereau en 2014. Stereau a également exploité l'établissement jusqu'en 2015 avant de céder le mandat à l'ONEAD.

Compléter d'autres projets d'assainissement

Le projet en question complète d'autres projets achevés ou en cours tels que le Perrad-1 (en Q7, Q7 bis, Cité Stade, Q5 et Q6), l'extension de la station d'épuration de Douda, la construction de l'épuration de Balbala. plante, etc.

L'objectif selon Mohamed Fouad Abdo, directeur général de l'ONEAD est d'atteindre un taux de raccordement de 60% à moyen terme et de 80% à long terme après l'achèvement de tous les projets prévus dans le schéma directeur d'assainissement et de permettre la réutilisation d'eau traitée pour l'agriculture.

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici