Aide d'État approuvée pour un projet de système de stockage d'énergie hydroélectrique en Finlande

Accueil » Nouvelles » Aide d'État approuvée pour un projet de système de stockage d'énergie hydroélectrique en Finlande

La Commission européenne (CE) a autorisé une aide d'État pour soutenir le développement d'un système de stockage d'énergie hydraulique par pompage (PHES) à grande échelle en Finlande. La subvention d'investissement de 27.5 millions de dollars sera utilisée pour construire et installer un PHES de 75 MW/530 MWh sur un site de mine de métaux désaffecté. Il est situé à Pyhäsalmi, à environ 470 kilomètres au nord d'Helsinki.

SEVO, une filiale de la société énergétique finlandaise EPV, développe l'installation de stockage d'énergie hydroélectrique. Le site était la mine de métaux de base la plus profonde d'Europe jusqu'à sa récente fermeture. SEVO a l'intention d'achever le projet d'ici la fin de 2025.

La Commission européenne a annoncé plus tôt cette semaine que le projet remplissait les critères d'aide d'État en vertu de ses règles. La commission a conclu que l'usine PHES faciliterait l'activité économique. Cela créerait également une incitation à l'investissement privé dans un projet d'intérêt public.

La Commission a également déterminé que son impact sur la concurrence et le commerce au sein de l'Union européenne (UE) serait limité, en raison de l'utilisation accrue des énergies renouvelables, qui est un objectif commun de l'UE.

Lire aussi: Constructeur désigné pour l'entrepôt logistique Sherburn42 à Leeds

Construction du système de stockage d'énergie hydroélectrique en Finlande

Entre-temps, la subvention approuvée ne couvre qu'une partie des coûts du projet. Le projet devrait créer des emplois et d'autres avantages pour la société. Ainsi, la CE a déterminé que tout effet de distorsion sur la concurrence et le commerce de l'UE serait compensé par des effets positifs.

SÉVO prévoit de convertir la mine en une usine PHES qui participera à la fois aux marchés au comptant et d'équilibrage. Selon la CE, ses sept heures d'énergie stockée peuvent remplacer directement les unités d'équilibrage au gaz du système.

L'utilisation de l'énergie produite à moindre coût à partir de sources d'énergie renouvelables abondantes comme le vent pendant la demande hors pointe pour charger le système, puis la décharger pour aider le réseau à répondre à la demande de pointe plus tard permettra également d'économiser de l'argent par rapport aux coûts de carburant des centrales électriques à essence. Il s'agit de la dernière décision de la Commission européenne sur les aides d'État favorables au stockage de l'énergie.