Construction de la route « Coton » Djougou-Pehunco-Banikoara au Bénin

Accueil » Actualité » Construction de la route « Coton » Djougou-Pehunco-Banikoara au Bénin

En discutant avec des internautes, le porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji a révélé que la construction de la route « Coton » Djougou-Pehunco-Banikoara au Bénin, qui était présumée abandonnée, commencera en octobre.

Il a déclaré : « Le projet de la route « Coton » Djougou-Pehunco-Banikoara n'a pas été abandonné. Le financement est finalisé et les entreprises en charge des travaux de construction/bitume sont déjà identifiées. N'eut été des pluies de ces derniers mois, les travaux auraient commencé mais dans tous les cas, au cours du mois d'octobre à venir, le projet démarrera officiellement.

Lisez aussi: Construction imminente du Terminal 5 du Port de Cotonou, Bénin

Vue d'ensemble du projet

Le projet de route Djougou-Péhunco-Banikoara « Coton » couvre une longueur totale de 209.68 km. Il est divisé en 4 phases et devrait être achevé en 48 mois, à compter du jour du début des travaux.

La première phase du projet est la section Djougou-Péhunco, qui a une longueur totale de 72.48 km et une période de mise en œuvre prévue de 30 mois. La deuxième phase est le tronçon de 72.94 km de Péhunco-Kérou et elle devrait être livrée dans 30 mois

Les troisième et quatrième phases sont le tronçon de 38.56 km de Kérou à et le tronçon de 25.70 km de Pk à Banikoara. Ils devraient tous être achevés dans un délai de 24 mois.

The entire project will cost a total of about US$ 240M, which will be provided by the African Development Bank (ADB), the Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) ainsi que l'Etat du Bénin.

 L'objectif du projet

Le projet de route « Coton » Djougou-Péhunco-Banikoara devrait améliorer la desserte de la route Djougou – Péhunco – Kérou – Banikoara, et désenclaver de grands bassins cotonniers et céréaliers.

Il devrait également renforcer le commerce et contribuer à la sécurité alimentaire du pays en augmentant l'approvisionnement des centres de consommation de produits alimentaires et améliorer l'accessibilité à de meilleures infrastructures de transport et les conditions de vie des populations dans la PDIA.