Aménagement du barrage de Marovanyati au Zimbabwe achevé à 97 %

Accueil » Nouvelles » Aménagement du barrage de Marovanyati au Zimbabwe achevé à 97 %

Le barrage de Marovanyati dans le district de Buhera du Manicaland au Zimbabwe est achevé à 97 %. Cela a été récemment révélé par Mme Marjorie Munyonga.

Ce dernier est le responsable de la communication et du marketing de l'entreprise pour Office national des eaux du Zimbabwe (Zinwa). Elle a dit qu'actuellement, des bordures de trottoir sur la crête du barrage sont en cours d'installation.

L'un des 12 barrages à fort impact désignés pour moderniser le secteur agricole

Le gouvernement a lancé le projet de barrage de Marovanyati comme l'un des 12 barrages à fort impact désignés pour moderniser le secteur agricole. Cela vise à atteindre la sécurité alimentaire et l'autosuffisance.

Mme Munyonga a déclaré que les 12 barrages devraient contribuer grandement à fournir de l'eau pour l'agriculture. Ils fourniront également de l'eau à usage domestique dans différentes parties du pays.

Paul Zakariya, secrétaire général de la Union des agriculteurs du Zimbabwe (ZFU), a récemment noté que les petits agriculteurs n'ont pas la capacité d'acquérir du matériel de puisage d'eau. Ceci malgré les progrès continus du gouvernement dans la construction de barrages.

Attentes pour le barrage de Marovanyati au Zimbabwe

Une fois entièrement achevé, le barrage de Marovanyati aura une capacité de 50 millions de litres cubes. Cela permettra aux zones environnantes de commencer des projets d'irrigation.

Selon Mme Munyonga, la portée plus large du projet faciliterait la mise à l'échelle des projets agricoles basée sur l'irrigation. De plus, il fournira également de l'eau au point de croissance environnant de Murambinda.

Lisez aussi: 77.3 milliards de dollars zimbabwéens réservés à des projets d'irrigation et d'eau potable au Zimbabwe

Dans le cadre des efforts de la nation pour moderniser l'agriculture afin d'assurer la sécurité alimentaire, Zinwa dirige la construction du barrage de Marovanyati.

Les pluies en cours et la fermeture annuelle de l'industrie de la construction, selon Mme Munyonga, ont causé un retard dans la construction du barrage.