Derniers développements du projet hydroélectrique Nyamwamba II à Kasese, en Ouganda

Accueil » Actualité » Derniers développements du projet hydroélectrique Nyamwamba II à Kasese, en Ouganda

La centrale hydroélectrique de Nyamwamba II, un projet d'énergie renouvelable en Ouganda, devrait bénéficier d'un prêt de la Fonds pour les infrastructures en Afrique émergente (EAIF) des Groupe de développement des infrastructures privées (PIDG). Le prêt, d'un montant de 10.6 millions de dollars, serait versé à Serengeti Energy, le développeur de l'installation hydroélectrique au fil de l'eau Nyamwamba II de 7.8 MW dans le district de Kasese, dans l'ouest de l'Ouganda.

L'accord de financement a été signé en mai 2022, l'EAIF étant l'unique prêteur. Pour accélérer l'achèvement du projet, la construction a commencé avec des fonds propres. Le financement de l'EAIF rendra l'initiative plus viable financièrement et aura un impact à long terme.

Le dernier projet de Serengeti Energy porte à dix le nombre total d'installations d'énergie verte hydroélectrique et solaire soutenues par l'EAIF en Ouganda. Plus tôt cette année, la nouvelle installation a commencé à produire de l'électricité. Une ligne de transmission de 5.5 km relie la sortie de l'usine au réseau régional dans le cadre du projet.

Un accord d'achat d'électricité de 20 ans verra toute l'électricité de la centrale fournie au réseau national ougandais.

Périmètre de l'aménagement hydroélectrique de Nyamwamba II

Le projet Nyamwamba contribuera aux ODD 7 et 13 en améliorant l'accès à l'électricité pour des milliers de clients connectés au réseau tout en réduisant les émissions. Le gouvernement ougandais a l'intention de construire un parc industriel dans le district de Kasese axé sur la transformation des aliments et des matières premières, ce qui entraînera une augmentation de la demande de 50 à 100 MW.

Nyamwamba II fait partie d'une entreprise régionale de production et de fourniture d'énergie qui fournit de l'électricité à la fabrication, à l'agriculture, aux résidences et aux fonctions gouvernementales.

Selon Sumit Kanodia, directeur des investissements chez les managers d'EAIF, Ninety One, PIDG et EAIF sont ravis de soutenir un autre projet d'énergie durable en Ouganda. Nyamwanba II fournira de l'énergie verte pour encourager l'activité économique dans les zones rurales, libérer la demande d'électricité restreinte, minimiser les pertes de transmission et améliorer la fiabilité du réseau électrique ougandais.

Serengeti Energy exploite désormais sept usines en Ouganda, en Afrique du Sud et au Rwanda, et deux autres sont en cours au Malawi et en Sierra Leone.

Signalé plus tôt

Avril 2022

Le projet hydroélectrique de Nyamwamba II à Kasese, en Ouganda, atteint le PPA COD

La date d'exploitation commerciale du PPA pour Nyamwamba II, un projet hydroélectrique de 7.8 MW à Kasese, dans l'ouest de l'Ouganda, est passée. Les projets de 22 millions de dollars offriront une électricité propre et fiable au réseau électrique local. Le projet Nyamwamba II fait partie des tentatives du gouvernement ougandais d'améliorer et de diversifier l'infrastructure électrique du pays grâce à l'utilisation des énergies renouvelables. La capacité accrue aidera l'administration locale à atteindre son objectif d'utiliser 100 % d'énergie renouvelable dans la région de Kasese.

Après avoir terminé avec succès les tests et la mise en service, le Ouganda Electricity Transmission Company (UETCL) a remis au groupe motopropulseur fini une lettre COD le 17 mars 2022. Énergie du SerengetiLe deuxième projet hydroélectrique de (anciennement responsAbility Renewable Energy Holdings) sur la rivière Nyamwamba et son troisième projet hydroélectrique dans le pays sont actuellement en cours d'exploitation.

Projet hydroélectrique de 7.8 MW répondant aux besoins énergétiques

Selon Chris Bale, PDG de Serengeti Energy, l'accès à une énergie fiable et peu coûteuse est une condition essentielle du développement économique. Le projet Nyamwamba II reflète le fort engagement de l'Ouganda envers le développement des énergies renouvelables. Il a remercié le gouvernement ougandais, notamment le ministère ougandais de l'énergie et du développement minier (MEMO) et l'UETCL, pour leur assistance continue dans le développement et la construction du projet.

Lisez aussi: La modernisation de la route Entebbe-Kibuye en Ouganda se terminera en août

La construction du projet a débuté en octobre 2019 et a rencontré un certain nombre de problèmes en raison de l'épidémie de COVID-19. Néanmoins, les équipes de développement et de construction du projet, ainsi que leurs consultants, ont découvert une solution pour surmonter les obstacles. SAEMS Hydro du Sri Lanka est l'entrepreneur BoP/EPC civil, alors que Andritz of Germany est l'entrepreneur électromécanique de l'eau au fil et Zutari est l'ingénieur des propriétaires.

La Facilité régionale de soutien à la liquidité (RLSF), une KfW (banque de développement publique allemande) et Agence africaine d'assurance commerciale (ATI) conçu pour minimiser les problèmes de liquidité à court terme sur les projets énergétiques indépendants africains, soutient le projet et la documentation sera bientôt terminée.