Début de la construction d'une centrale solaire de 100 MW à Kairouan

Accueil » Actualité » Début de la construction d'une centrale solaire de 100 MW à Kairouan

La construction d'une centrale solaire de 100 MW à Kairouan est sur le point de démarrer. Le directeur général de Groupe d'alimentation AMEA, Mohamed Al Nowais, la ministre de l'Industrie, des Mines et de l'Énergie Neila Gongi, et des responsables de la Banque africaine de développement (BAD) et de la International Finance Corporation (IFC) s'est réuni lundi à Tunis pour discuter du bouclage financier du projet.

La centrale solaire de Kairouan fait partie de la première série de projets solaires totalisant 500MW. Ils sont tous enregistrés dans le cadre d'un programme de concession lancé par le gouvernement tunisien.

Afin d'accompagner la transition énergétique de la Tunisie, l'initiative entend diversifier l'énergie en donnant la priorité à l'énergie durable.

Remarques sur la centrale solaire de Kairouan

Le directeur général d'AMEA Power, Nowais, a déclaré : « Pour les nations du monde entier, il est nécessaire d'investir dans les énergies renouvelables.

Lisez aussi: Etude de faisabilité en cours pour l'interconnexion électrique Elmed Méditerranée (Italie-Tunisie)

Il a fait cette déclaration lors de la réunion à laquelle ont participé le directeur général de l'électricité et des énergies renouvelables au ministère de l'Industrie, Belhassen Chiboub, et le PDG de STEG, Hichem Anan.

Le responsable a salué les efforts des Autorités pour réunir les conditions de lancement du projet de centrale solaire à Kairouan.

Neila Gongi, ministre de l'industrie, des mines et de l'énergie, a souligné l'importance d'investir dans les énergies renouvelables à la lumière du déclin mondial de la production et des réserves de combustibles fossiles.

Elle a affirmé que le gouvernement s'est engagé à encourager les investissements dans le domaine des énergies renouvelables en éliminant les obstacles. Elle entend également supprimer les licences pour les projets d'une capacité inférieure à un mégawatt. D'ici 2030, la Tunisie veut que 35% de son énergie provienne de sources renouvelables.

Le groupe AMEA Power, fondé en 2014, opère désormais dans 28 projets d'énergie renouvelable dans de nombreux pays africains. En joint-venture avec la firme chinoise Nouvelle énergie du Xinjiang, cependant, elle a réussi à remporter le contrat de la centrale solaire de Kairouan. Cet objectif a cependant été atteint dans le cadre d'un appel d'offres international lancé par le ministère de l'Industrie et des PME en 2018.