La Norvège va lancer un projet éolien offshore fixé au fond

Accueil » Nouvelles » La Norvège va lancer un projet éolien offshore fixé au fond

Le premier appel d'offres débutera cette année pour les éoliennes offshore fixées au fond de la Norvège dans le sud de la mer du Nord, prévoyant de créer 1.5 gigawatt d'électricité capable d'alimenter le continent norvégien. L'éolien offshore est perçu comme une nouvelle industrie importante offrant une transition potentielle pour l'industrie pétrolière et gazière dominante de la Norvège vers une future énergie renouvelable, tout en améliorant les connaissances techniques existantes.

Au cours de la seconde moitié de cette décennie, les turbines de la première phase pourraient être achevées, a déclaré le Premier ministre Jonas Gahr Stoere lors d'une conférence de presse, déclarant en outre que des subventions gouvernementales pourraient être nécessaires pour lancer le projet. La deuxième phase du développement, dans la même région du sud de la mer du Nord, suivra plus tard, ayant la même capacité et pourrait fournir de l'électricité au continent européen, a ajouté Stoere. L'histoire de l'exportation d'électricité vers le reste de l'Europe est controversée en Norvège en raison de l'effet potentiel sur les prix intérieurs de l'électricité. Comme d'autres régions d'Europe, les consommateurs norvégiens ont dû survivre ces derniers mois avec des factures en hausse.

Lisez aussi : Le plan de la passerelle du pont du Forth prend de l'ampleur.

La première phase de l'éolien offshore fixe de la Norvège générera 1.5 GW.

La première phase de 1.5 GW pourrait générer 7 térawattheures (TWh) d'électricité, soit les besoins de 460,000 XNUMX foyers, a déclaré le gouvernement. En outre, le gouvernement de centre-gauche de la Norvège, qui a pris ses fonctions en octobre, a récapitulé son intention d'accorder à l'industrie la construction d'éoliennes flottantes dans une autre région de la mer du Nord, Utsira North. Le gouvernement chercherait également à sélectionner d'autres superficies offshore pour des projets d'éoliennes ailleurs.

Le gouvernement précédent avait choisi les deux régions de la mer du Nord pour développer jusqu'à 4.5 gigawatts d'énergie éolienne offshore flottante et fixée au fond, ce qui a suscité un intérêt massif de la part des investisseurs nationaux et internationaux. Une partie des entreprises qui ont exprimé leur intérêt comprennent : Eni, Orsted (ORSTED.CO), Equinor (EQNR.OL), Shell (SHEL.L) et BP sont entre autres. Cependant, le processus d'appel d'offres a récemment subi des retards au milieu d'une flambée des prix de l'électricité, la demande intérieure augmentant, ce qui a amené les discussions sur l'opportunité de connecter les parcs éoliens offshore norvégiens à d'autres marchés.