AccueilAvis d'entrepriseNational Water and Sewerage Corporation - Reconstruction de l'économie ougandaise

National Water and Sewerage Corporation - Reconstruction de l'économie ougandaise

ouganda-reconstruction-de-ougandas-economieL'EXPÉRIENCE ET LA CONTRIBUTION DE 40 ANS DU NWSC

La fourniture de services d’approvisionnement en eau salubre et d’assainissement, leur gestion et leur utilisation appropriées sont des conditions nécessaires à une bonne santé et sont vitales pour le bien-être de la société. C’est dans cette optique que le Gouvernement ougandais a choisi de se concentrer sur le secteur de l’eau et de l’assainissement comme l’un des principaux domaines prioritaires.

Rechercher des pistes de construction
  • Région / Pays

  • Secteur

Opérant sous l'égide du ministère de l'Eau et de l'Environnement (MWE), la National Water and Sewerage Corporation (NWSC), a été à l'avant-garde de la fourniture de services d'approvisionnement en eau et d'assainissement dans les centres urbains et les villes sous sa juridiction.

La contribution de la Société à l'économie de ce pays peut être en partie attestée par la croissance de la clientèle, dont environ 80% sont des clients nationaux tandis que le reste est industriel et commercial.

Alors que la société célèbre 40 ans d'existence et 25 ans de gouvernance de GRN, une auto-réflexion, centrée sur la contribution globale au secteur de l'eau du pays, et en particulier le gouvernement actuel, est en effet inestimable.

Profil, vision et mission de la National Water and Sewerage Corporation
La National Water and Sewerage Corporation est une société de services publics dont le mandat est d'exploiter et de fournir des services d'eau et d'assainissement dans les zones qui lui sont confiées sur une base commerciale solide et viable.

Les opérations de la National Water and Sewerage Corporation sont passées de 3 villes en 1972 aux 23 centres urbains actuels à savoir: Kampala, Mukono, Jinja, Lugazi, Entebbe / Kajjansi, Tororo / Malaba, Iganga Mbale, Masaka, Mbarara, Gulu, Lira, Fort -Portal, Kasese, Kabale, Bushenyi / Ishaka, Soroti / Kaberamaido / Amuria, Arua, Hoima, Masindi et Mubende. Au fil des ans, la société a mis en œuvre un certain nombre de programmes d'amélioration du rendement qui ont entraîné un revirement du rendement de la société.

Avec la vision d'être l'un des principaux services d'eau dans le monde, la mission d'entreprise de la NWSC est de fournir des services d'eau et d'assainissement efficaces et rentables en appliquant des solutions de gestion innovantes pour le plus grand plaisir de leurs clients.

Contexte
La National Water and Sewerage Corporation a été créée en 1972 en vertu d'un décret gouvernemental et chargée de la fourniture de services d'approvisionnement en eau et d'assainissement dans les grands centres urbains de l'Ouganda sous sa juridiction. À sa création, la Société opérait dans les trois grandes villes de Kampala, Jinja et Entebbe. Malgré la nécessité urgente d'instituer et d'opérationnaliser les services d'approvisionnement en eau et d'assainissement à l'époque, ces efforts ont été freinés par la crise politique et économique actuelle.

Cependant, avec l'avènement du gouvernement NRM, des efforts délibérés ont été faits pour améliorer les services d'approvisionnement en eau et d'assainissement dans tout le pays. Le Gouvernement ougandais, par l’intermédiaire de la Direction du développement de l’eau et de la Société, a lancé au cours de la période 1986 à 1992 un vaste programme de réhabilitation des infrastructures et d’expansion du système. Cela a vu les villes de Masaka, Tororo, Mbale et Mbarara réhabilitées et remises au NWSC. En 1992, une nouvelle station de traitement d'eau pour Kampala, Ggaba II, a également été construite pour augmenter la production d'eau de la ville en pleine croissance.

À la suite de ces interventions d'amélioration des infrastructures, le gouvernement a entrepris entre 1992 et 1998 un programme auxiliaire d'extension du réseau d'adduction d'eau et d'assainissement dans lequel les villes de Gulu, Lira, Fortportal et Kasese ont été réhabilitées et remises à la NWSC pour exploitation et gestion.

En 1995, la société a été rétablie en vertu de la loi nationale de 1995 sur l'eau et les égouts, avec pour principal objectif de transformer la société en une entreprise commerciale. La loi a ensuite été transposée dans la loi de 2000 sur la NWSC. Suite à cela, la NWSC a lancé des réformes internes qui ont vu la société changer son orientation de service d'approvisionnement en eau d'une approche technique à une approche commerciale, dans le but d'améliorer la viabilité financière.

Malgré les investissements et les programmes ci-dessus, la Société était toujours impliquée dans un certain nombre de défis opérationnels. Confrontée au risque d'être privatisée, la NWSC s'est réveillée à la fin des années 1990 avec la nécessité d'améliorer sa viabilité commerciale.

Un processus ou modèle d'entreprise à deux niveaux a été développé. La période qui a suivi a été caractérisée par l'esprit de réforme dans le secteur de l'eau qui a donné naissance aux initiatives de réforme ultérieures. Dans le cadre général du plan d'entreprise et du contrat de performance avec le gouvernement, une série d'activités a été mise en œuvre au niveau opérationnel.

Réalisations

Production d'eau: La Société produit actuellement environ 78 millions de mètres cubes d'eau par an, comparativement à 44 millions de mètres cubes par an en 1998.

L'augmentation de la production résulte de la modernisation de la station d'épuration de Ggaba I, de la construction des usines de traitement de l'eau de Ggaba II et III à Kampala, de la réhabilitation et de l'extension d'autres usines de traitement de l'eau.

Ventes d'eau: Au cours de la période de 40 ans, les ventes d'eau ont considérablement augmenté pour atteindre les 52 millions de mètres cubes actuels, soit une croissance de plus de 100%. Cette amélioration significative est en grande partie due aux efforts délibérés de la NWSC pour garantir aux clients des services d'approvisionnement en eau constants et fiables.

Couverture des services: En 1998, la couverture des services d'eau dans les villes gérées par la NWSC était d'environ 47%. Résultat des précédents programmes d'amélioration des infrastructures et de commercialisation, notamment la nouvelle politique de raccordement, la couverture du service a depuis augmenté pour atteindre les 75% actuels.

En plus des 23 villes classées comme zones de service de la NWSC, la Société dessert également de nombreux autres centres-villes et cantons.

Actuellement, le service public dessert environ 2.5 millions de personnes dans tout le pays avec des services d'eau, contre une population cible de 3.2 millions.

Service aux pauvres: Depuis 2004, la NWSC a entrepris un certain nombre de programmes tels que l'intensification du réseau et la mise en place de bornes-fontaines publiques et l'installation de robinets de jardin dans les établissements informels. De plus, 700 compteurs d'eau prépayés ont été installés à Kampala, dans les paroisses de Kishenyi I & II, Ndeeba, Kawempe, Mengo et Kagugube.

Au cours des quatre dernières années, 150 installations sanitaires partagées publiques et privées ont également été construites dans les quartiers informels de Kisenyi, Ndeeba, Kagugube et Kawempe, dans le cadre de la responsabilité sociale des entreprises du NWSC'c.

Services d'égouts / assainissement: La Société a été en mesure d'étendre ses services d'égouts en utilisant en moyenne 310 raccordements aux égouts par année. Cela a été facilité par la mise en œuvre d'une nouvelle politique de raccordement à l'égout.

Performance financière: La NWSC a connu une forte croissance de ses revenus avec un taux de croissance moyen de 21% par an, passant de 19.5 milliards Ushs en 1995 à 131 milliards Ushs en 2011. Actuellement, la Société est en mesure de couvrir efficacement tous ses coûts d'exploitation et d'entretien, l'amortissement ou l'actif. remplacement, et entreprendre également des investissements mineurs

Services externes: L'expérience du «redressement» a distingué la NWSC en tant que service public modèle dans l'industrie de l'eau. De manière innovante, une aile de services externes a été mise en place, offrant à la Société une plate-forme de partage d'expériences avec des sociétés sœurs en Afrique et dans le monde.

Développement institutionnel / organisationnel: La Société a entrepris un certain nombre de réformes institutionnelles qui ont contribué à améliorer la productivité et le rendement du personnel. Parmi ceux-ci, notons le changement des conditions d’emploi du personnel de contrats permanents et ouvrant droit à pension à deux ans renouvelables.

L'une des autres initiatives clés que la Société a adoptées au fil des ans est l'adoption de la gestion déléguée, parmi ses secteurs opérationnels. Cela a donné aux régions / villes l'autonomie d'exécuter efficacement leurs tâches dans le cadre de contrats de gestion supervisés par le siège social de la NWSC.

Projets futurs de la NWSC

Projet d'assainissement de Kampala: -phase I
Le projet, qui est mis en œuvre dans le cadre du plan directeur d'assainissement de Kampala, vise à répondre aux besoins d'assainissement de la ville en pleine croissance de Kampala. Le projet comprend; la construction du plan de traitement des eaux usées de Lubigi (déjà en cours), la construction de l'usine de traitement des eaux usées de Nakivubo et la construction de la station de traitement des eaux usées de Kinawataka.

Projet Kampala Water Lake Victoria Watsan (KW-LVWATSAN):
Ce projet vise à améliorer les services d'approvisionnement en eau du Grand Kampala au cours des 20 à 30 prochaines années. Cela implique; réhabilitation du complexe de traitement des eaux de Ggaba, construction d'une nouvelle station de traitement des eaux à Katosi, réhabilitation / extension et rationalisation du réseau dans la ville de Kampala, entre autres.

Projet de développement et de gestion de l'eau (WDMP):
Le projet qui implique la réhabilitation et l'extension des réseaux d'adduction d'eau et d'assainissement d'Arua, Gulu, Bushenyi et Mbale est en cours de développement. Un élément clé de ce projet est la gestion intégrée des ressources en eau utilisant une approche basée sur les bassins versants.

Autres projets de développement d'immobilisations:
La Société s'est également lancée dans la mise en œuvre d'autres programmes de développement d'immobilisations comme; Réaménagement d'une nouvelle prise d'eau pour l'aqueduc de Soroti, projet Bwaise II Urban pauvre, extension de l'eau à Kazo à Masaka.

Défis
Augmentation de la pollution des sources d'eau brute dans la plupart des centres urbains / municipalités;
Actuellement, la Société est aux prises avec une pollution croissante des sources d'eau. Ceci est aggravé par l'évolution des conditions climatiques et des activités humaines.

Énorme déficit d'investissement;
En 2008, la NWSC a préparé un plan d'investissement stratégique qui a montré que la Société doit investir un minimum de 480 millions d'euros au cours des 15 prochaines années pour faire face à la croissance démographique et aux défis croissants de l'approvisionnement en eau et de l'assainissement. Cela ne peut cependant pas être financé par le tarif actuel qui n'est pas un recouvrement intégral des coûts.

Coûts de production élevés;
Les variations macroéconomiques turbulentes, à savoir l'inflation et les changements de taux de change, associées à l'augmentation des coûts de l'électricité, ont continué d'augmenter les coûts des intrants.

Mauvaise planification structurelle des centres urbains et de la zone d'approvisionnement non définie;
L'absence de plans structurels appropriés dans la plupart des centres urbains a rendu difficile pour la NWSC de planifier correctement ses programmes d'intensification et d'expansion

Conclusion
Alors que la société réfléchit à 40 ans d'existence et aux progrès accomplis au cours de la période de 25 ans de gouvernance de la GRN, l'engagement de continuer à améliorer les services pour l'amélioration des moyens de subsistance et la promotion de la croissance économique en Ouganda est en effet profond.

Les programmes en cours tels que l'expansion et la rationalisation des réseaux de transport et de distribution à Kampala et dans d'autres villes, la construction des usines de traitement des eaux usées de Lubigi, Nakivubo et Kinawataka à Kampala et de nouveaux réseaux d'égouts pour Arua et Bushenyi, seront renforcés.

Alors que la Société s'efforce de remplir son mandat, il est en effet obligatoire que les clients paient leurs factures à temps, signalent rapidement les fuites et les explosions et avisent le service public de toute utilisation illégale.

Si vous travaillez sur un projet et que vous aimeriez qu'il figure dans notre blog. Nous serons heureux de le faire. Veuillez nous envoyer des photos et un article descriptif à [email protected]

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici