Inauguration : la construction de l'île Princesse Elisabeth, la première île énergétique au monde, devrait commencer

Home » Actualité » Inauguration : la construction de l'île Princesse Elisabeth, la première île énergétique au monde, devrait commencer

Les travaux sont sur le point de démarrer Île Princesse Elisabeth, un projet énergétique positionné dans la partie de la mer du Nord. Cette initiative ambitieuse représente une étape importante, alors que l’îlot énergétique mondial s’apprête à transformer la production d’énergie offshore. Les progrès récents dans ce projet incluent le placement de bouées pour délimiter une zone de sécurité pour les opérations de construction. Seuls les navires directement impliqués dans le projet sont autorisés dans cette zone, signalant que les travaux débuteront bientôt, comme l'indique un avis aux navigateurs publié le 26 mars.

 

Jan De Nul et DEME, deux entreprises connues qui ont remporté le contrat pour la construction de l'îlot énergétique en mars de l'année dernière, ont confirmé que la construction se déroulerait comme prévu. Leur annonce est conforme aux prévisions qui tablent sur une date de démarrage en 2024. Suite à l'obtention d'un permis en octobre 2023 par Elia. Le gestionnaire du réseau de transport (GRT) et développeur de projets. A fixé un calendrier pour le début des travaux en mars 2024, soulignant son engagement à respecter le calendrier du projet.

 

Située à environ 45 kilomètres au large des côtes belges, dans la zone du parc éolien Princesse Elisabeth, l'île énergétique s'étendra sur cinq hectares au-dessus du niveau de la mer.

En outre, une zone désignée de six hectares sera réservée pour accueillir l'infrastructure électrique afin d'intégrer en douceur les sources d'énergie renouvelables dans le réseau.

La première phase de construction débutera par la mise en place de caissons remplis de sable comme support, pour le développement de l'île. Cette étape cruciale, attendue au fil des mois et des années, ouvre la voie aux chantiers ultérieurs.

 

Des étapes réglementaires clés ont déjà été franchies, notamment l'obtention d'un permis en juin 2023 pour la construction de caissons aux terminaux de Verbrugge Zeeland dans le port de la mer du Nord. Au total, 23 caissons seront méticuleusement fabriqués, lancés, stockés et éventuellement transportés jusqu'au lieu de submersion.

Date d'achèvement

Ces opérations devraient avoir lieu au cours des saisons estivales 2024 et 2025, ce qui signifie des avancées dans la concrétisation du projet insulaire.

Après avoir établi les fondations à caissons, les travaux préparatoires commenceront pour poser la base de l'île afin de permettre l'installation des infrastructures. De plus, les plans impliquent le développement d’installations de soutien, comme un port et un héliport pour faciliter la maintenance et les besoins opérationnels.

 

L’enthousiasme monte pour l’achèvement de l’îlot énergétique belge à l’échelle mondiale d’ici août 2026.

Objectifs

L'Île Princesse Elisabeth marque une époque dans la production d'énergie en combinant les technologies actuelles (HVDC) et alternatives (HVAC). Son vaste système haute tension servira de point de regroupement des câbles d'exportation des parcs éoliens de la zone Princesse Elisabeth de 3.5 GW et permettra les connexions avec les pays voisins.

 

Pour atteindre ces objectifs, un réseau complet composé d'environ 300 kilomètres de câbles alternatifs (HVAC) et 60 kilomètres de câbles à courant continu (HVDC) entourera l'île, garantissant une intégration fluide avec le réseau haute tension belge. Cette infrastructure solide met en évidence le rôle des îles dans la promotion de la production d'énergie et la promotion du développement durable pour les ressources génétiques.rations à venir.

Lire aussi Début de la construction de la plus grande centrale solaire flottante offshore au monde