Mise en service de l'usine de revêtement EACOP

Accueil » Actualité » Mise en service de l'usine de revêtement EACOP

Une autre étape importante a été franchie alors que l'Ouganda et la Tanzanie se lancent dans la construction du plus long oléoduc chauffé au monde. Tout récemment, le Pipeline de pétrole brut en Afrique de l'Est (EACOP) L'usine de revêtement a été officiellement mise en service en Tanzanie dans la région de Tabora.

Selon la ministre de l'Énergie et du Développement minier de l'Ouganda, le Dr Ruth Nankabirwa et son homologue tanzanien, le Dr Doto Biteko, ont mis en service cette usine de pointe qui servira à l'isolation thermique et au revêtement de tous les tuyaux qui seront acquis. de Chine.

« La mise en service aujourd'hui de cette centrale témoigne véritablement que le projet est sur la bonne voie et qu'il a atteint un point de non-retour », a déclaré Mme Nankabirwa. Comme présenté lors de la cérémonie de mise en service de l'usine de revêtement, tous les tuyaux du projet seront installés avec des chemins de câbles en aluminium, une couche isolante, de la mousse de polyuréthane (PUF), une barrière anti-diffusion et du polyéthylène haute densité (PEHD) avant d'être distribués aux différents sites de fabrication le long de la ligne des 1443 km.

Importance de l'usine de revêtement EACOP

Le revêtement est un aspect très important de l'EACOP puisque les tuyaux en acier au carbone auront été gainés d'une isolation thermique soigneusement conçue possédant une toile de filaments électriques ainsi que des câbles à fibres optiques qui seront présents dans tout l'oléoduc et qui serviront à garantir que le pétrole brut des puits basés en Ouganda puisse atteindre la côte tanzanienne en toute sécurité avant d'être exporté.

La chaleur servira à permettre au pétrole brut de l'Ouganda de s'écouler efficacement tandis que la fibre servira à connecter des capteurs de fuite à un réseau de surveillance par satellite en temps réel qui servira à réduire le risque de tout dommage environnemental qui pourrait être subi. .

Une fois les conduites revêtues dans la nouvelle usine, les sections de conduites d'une longueur de 18 mètres chacune seront ensuite transportées vers les différents camps principaux et chantiers de conduites (MYCP) le long du corridor EACOP pour l'assemblage final dans la tranchée du pipeline avant d'être enfoui dans le sol.

Les développeurs de l'EACOP

La société EACOP compte les actionnaires suivants : TotalEnergies BV (62 %), CNOOC Uganda Limited (8 %), TPDC (15 %) et Uganda National Oil Company (UNOC) (15 %). La société EACOP a été félicitée par le Dr Nankabirwa pour avoir livré cette dernière installation clé du projet depuis l'annonce de la décision finale d'investissement (FID) pour les projets pétroliers en amont de l'Ouganda, y compris l'EACOP qui a été formé au mois de février de l'année 2022.

Parallèlement à la mise en service de l'usine de revêtement, la société EACOP et le Tanzania Petroleum Development Corporation (TPDC) a signé trois accords sur l'utilisation des terres et les ports. Ceux-ci comprenaient le contrat de location du terrain pour la construction du terminal de stockage principal, le contrat d'installation maritime et le contrat d'utilisation maritime. M. Dozith Abeinomugisha, directeur du secteur intermédiaire de l'Autorité pétrolière de l'Ouganda (PAU), a déclaré que l'Autorité entreprenait une surveillance et une réglementation conjointes avec son homologue, l'Autorité de régulation des services publics de l'énergie et de l'eau (EWURA), de Tanzanie, pour garantir que les aspects liés à toutes les licences donnés à la société EACOP sont respectés.

A lire également: Début des installations en surface de l’oléoduc d’Afrique de l’Est (EACOP)

3 milliards de dollars seront recherchés pour le financement par emprunt de l'EACOP

Les travaux de construction de l’oléoduc d’Afrique de l’Est (EACOP) sont en cours en Ouganda