Eneco dévoile un plan ambitieux : une usine d'hydrogène vert à Rotterdam

Home » Actualité » Eneco dévoile un plan ambitieux : une usine d'hydrogène vert à Rotterdam

Eneco, une société énergétique néerlandaise, a dévoilé son projet de construire une usine d'hydrogène révolutionnaire dans la zone portuaire de Rotterdam, alimentée uniquement par des énergies renouvelables. Traditionnellement, les usines d’hydrogène dépendent du gaz naturel, qui émet des quantités importantes de CO2. En revanche, l'usine d'électrolyse proposée par Eneco utilisera l'électricité pour diviser l'eau en hydrogène et oxygène, contribuant ainsi à la production d'hydrogène vert sans émissions.

Le dépôt de la demande de permis de construire pour l'« Eneco Electrolyser » marque une étape importante vers la réalisation d'une usine d'hydrogène vert à Europoort, à Rotterdam. L'objectif est de porter la production d'hydrogène vert à 2.5 GW d'ici 2030, ce qui correspond à l'objectif du gouvernement néerlandais d'atteindre une production de 4 GW d'ici la même année.

L'électrolyseur d'Eneco, dont la construction est prévue pour 2026 et l'exploitation en 2029, devrait avoir une capacité de 800 MW. Cette production substantielle reposera sur l'énergie renouvelable provenant de parcs solaires et de parcs éoliens, conformément à l'engagement d'Eneco en faveur du développement durable. La production annuelle de l'usine est estimée à 80 kilotonnes d'hydrogène, en fonction à la fois de la disponibilité d'énergie verte et de la demande d'hydrogène vert du secteur industriel.

A lire également: Lhyfe va construire une usine d'hydrogène vert de 15 MW en Espagne

Situé à côté de la centrale électrique Enecogen à Europoort, l'Eneco Electrolyser partagera les connexions, optimisant ainsi l'infrastructure et l'efficacité opérationnelle. Le PDG d'Eneco, As Tempelman, a souligné le rôle essentiel de l'hydrogène vert dans une transition énergétique réussie, le présentant comme une alternative durable pour les industries incapables de se lancer dans l'électrification directe.

Le projet fait partie de la stratégie plus large d'Eneco pour un avenir durable et collabore avec Mitsubishi par le biais de la coentreprise Eneco Diamond Hydrogen. Cette entreprise vise à tirer parti des atouts des deux sociétés pour développer les activités liées à l’hydrogène vert et aux énergies renouvelables associées.

L'engagement d'Eneco en faveur de l'hydrogène vert s'étend au-delà de ce projet. La compagnie travaille également avec Shell sur le projet éolien offshore Hollandse Kust Noord, qui comprend des plans de production d'hydrogène en mer et de production d'électricité à partir de panneaux solaires flottants. De plus, Eneco fait partie du consortium NortH2, contribuant à un projet d'électrolyse éolienne offshore à grande échelle dans la région d'Eemshaven, aux Pays-Bas.

L'usine d'hydrogène vert proposée par Eneco représente une étape cruciale vers des pratiques énergétiques durables, s'alignant sur les objectifs nationaux et mondiaux de réduction des émissions de carbone et faisant progresser l'utilisation de l'hydrogène vert dans diverses applications industrielles.