Projet de centrale solaire de D'jermaya au Tchad

Accueil » Actualités » Projet de centrale solaire de D'jermaya au Tchad

Le contrat d'ingénierie, d'approvisionnement et de construction (EPC) de la 1ère phase de la centrale solaire de D'jermaya au Tchad a été attribué.

Le contrat a été attribué à Elsewedy Electric T&D, la filiale de la société égyptienne Elsewedy Electric. D'jermaya CDEN Energy (DCE) le promoteur du projet a remporté le contrat. L'entreprise basée au Caire a été choisie dans le cadre d'un appel d'offres lancé en 2020.

En plus de la construction, Elsewedy sera également responsable des tests et de la mise en service de la centrale solaire photovoltaïque d'une capacité de 36 MWc. De plus, l'entreprise construira un système de stockage d'électricité de 8 MWh, ainsi qu'une ligne de transmission aérienne de 33 kV.

En outre, il construira deux transformateurs de puissance de 25 MVA (90 kV) pour l'interconnexion avec le réseau à partir du poste de Lamadji.

Lisez aussi: Le projet d'interconnexion du réseau électrique Cameroun-Tchad obtiendra plus de 305 millions de dollars US

Selon Elsewedy Electric T&D, « Ce projet pionnier permettra d'atteindre les objectifs de développement national du gouvernement tchadien. Les objectifs comprennent la libéralisation du secteur de l'énergie et la mobilisation des investissements privés. En outre, les objectifs incluent la promotion du développement des énergies renouvelables au Tchad.

Aperçu du projet solaire D'jermaya

Le projet solaire D'jermaya qui comprend un système de stockage d'énergie par batterie (BESS) de 4 MWh, a une capacité totale de 60 MWc et il est prévu d'être mis en œuvre en deux phases, dont la première est de 32 MW et la seconde de 28 MW.

Une fois achevée, la centrale électrique D'jermaya Solar fournira de l'électricité à plus de 25,000 20 personnes via le réseau appartenant à la Société nationale d'électricité/National Electricity Company, Tchad, grâce à un contrat d'achat d'électricité de 2019 ans signé en XNUMX.

L'installation, outre la fourniture d'électricité, contribuera à réduire les émissions de carbone de 38,000 XNUMX tonnes par an.

Signalé plus tôt

août 2018

Le Tchad signe un PPA pour la construction d'une centrale solaire de 60 MW

Le gouvernement du Tchad, dans le cadre de son service public national La Société Nationale d'Electricité (SNE), a conclu un accord d'achat d'électricité (PPA) de 25 ans avec un consortium d'InfraCo Africa et Smart Energies International pour la construction d'une centrale solaire de 60 MWc .

Le contrat porte sur le projet Djermaya Solar, qui sera réalisé en deux étapes. 32 MWp et 28 MWp qui seront développés par Aldwych Africa Development Limited (AADL) pour le compte d’InfraCo Africa et de Smart Energies.

Premier projet photovoltaïque à grande échelle

Ce sera l'un des premiers projets photovoltaïques à grande échelle au Tchad, un pays qui compte sur du mazout lourd et du diesel coûteux pour l'électricité. Cette dépendance la rend vulnérable aux fluctuations des prix mondiaux du carburant et aux ruptures d’approvisionnement.

« Ce PPA marque le début d'une longue collaboration entre un consortium mené par Smart Energies et InfraCo Africa, la SNE et le gouvernement tchadien. Les besoins énergétiques sont très importants au Tchad – les besoins sont aujourd'hui majoritairement satisfaits par des énergies polluantes.

Dans un pays à fort ensoleillement comme le Tchad, l'énergie solaire apparaît comme un excellent moyen d'élargir l'accès à l'énergie propre. Nous sommes heureux de contribuer à son déploiement au Tchad », a déclaré Hugues Antoine Guinoiseau, directeur de Smart Energies International.

Financement de projet

La Banque africaine de développement (BAD) a été confirmée comme chef de file mandaté pour le projet solaire. InfraCo Africa contribuera à hauteur de 3 millions de dollars US au développement du programme, tandis qu'une société sœur, la Facilité d'assistance technique (TAF), ajoutera 0.8 million de dollars US en subventions et que le Fonds fiduciaire UE-Afrique pour les infrastructures (EU-AITF) a alloué US 7.3 millions de dollars pour la construction d'une ligne de transmission et d'une sous-station pour connecter la centrale au réseau.

Une évaluation de l'impact environnemental et social (EIES) du projet devrait être conclue sous peu. La Banque africaine de développement (BAD) a également été confirmée comme chef de file mandaté pour le projet, la banque qui a dévoilé l'année dernière des plans pour soutenir 10 GW d'énergie solaire dans la région du Sahel d'ici 2020.

« InfraCo Africa est le seul à pouvoir financer des projets à haut risque dans les premières étapes de leur développement afin qu'ils puissent mener à bien des activités, telles que la négociation de PPA bancables, qui sont nécessaires pour mobiliser les investissements du secteur privé. En travaillant avec nos sociétés sœurs PIDG, D'jermaya Solar démontre notre engagement à investir dans des marchés difficiles, ici et dans toute l'Afrique de l'Ouest », a déclaré Kodjo Afidegnon, responsable du développement commercial pour l'Afrique de l'Ouest chez InfraCo Africa.

juillet 2020

Le projet solaire D'jermaya au Tchad entre dans une nouvelle phase

Le projet solaire proposé de D'jermaya au Tchad est entré dans une nouvelle phase suite à un appel d'offres pour recruter une entreprise pour réaliser l'ingénierie, l'approvisionnement et la construction (EPC) de ses premières phases de 32 MWc.

Cela survient environ 2 ans après que le gouvernement du Tchad sous son utilité nationale La Société Nationale d'Electricité (SNE) a conclu un contrat d'achat d'électricité (PPA) de 25 ans avec les développeurs de projets d'énergie solaire de 60 MWc, un consortium composé de Aldwich International, Énergies intelligentes et Infraco Afrique, société de financement détenue par Private Infrastructure Development Group (PIDG).

Les développeurs ont fixé au 31 juillet 2020 la date limite de soumission des offres des entreprises intéressées. Cette phase devrait être opérationnelle avant la fin de l'année prochaine.

Réalisation de la deuxième phase

La deuxième phase d'une capacité de 28 MWc sera réalisée lorsque la première phase sera opérationnelle pour compléter l'ensemble du projet solaire de Djermaya.

Les travaux de construction de l'ensemble du projet comprennent l'installation de 200,000 100 panneaux solaires sur une superficie d'environ 30 hectares à environ 18 km de N'Djamena, la capitale du pays d'Afrique centrale. Il comprend également la construction d'une ligne aérienne de transport aérien à double circuit de 33 kV de 33 km et de deux transformateurs de 90/XNUMX kV au poste de Lamadji.

Premier producteur indépendant d'électricité (IPP) du Tchad 

Une fois achevé, le projet solaire D'jermaya sera l'un des premiers producteurs d'électricité indépendants (IPP) du Tchad et l'une des premières centrales solaires à échelle commerciale du pays.

Il jouera également un rôle de premier plan dans la réalisation des objectifs de développement national du gouvernement de la République du Tchad qui sont de libéraliser le secteur de l'énergie, de mobiliser les investissements privés et de promouvoir le développement des énergies renouvelables dans ce pays d'Afrique centrale.

Le Tchad dépend fortement du fioul lourd et du diesel coûteux pour l'électricité, ce qui la rend vulnérable aux fluctuations des prix mondiaux du carburant et aux défaillances d'approvisionnement.

décembre 2021

Signature d'un accord de financement de plus de 41 millions de dollars pour le projet solaire D'jermaya au Tchad

InfraCo Afrique a récemment signé un accord de financement de plus de 41 millions de dollars US pour le développement du projet solaire D'jermaya proposé au Tchad.

InfraCo est une société de développement basée à Londres et fait partie du Groupe de développement des infrastructures privées (PIDG) financé par les gouvernements du Royaume-Uni par l'intermédiaire du Foreign, Commonwealth & Development Office (FCDO), des Pays-Bas par l'intermédiaire de la Direction générale de la coopération internationale (DGIS) et de la Suisse par l'intermédiaire du Secrétariat d'État à l'économie (SECO).

Autres engagements de financement

Ce financement s'ajoute au financement d'un peu plus de 20 millions de dollars US engagé par Banque africaine de développement (BAD), les 10.5 M$ US engagés par Proparco, filiale de l'agence française de développement dédiée au secteur privé, et les 10.5 M$ US engagés par Emerging Africa Infrastructure Fund (EAIF), un fonds de PIDG géré par le gestionnaire d'actifs britannique Ninety- Un.

Selon InfraCo, investisseur privé dans le secteur de l'énergie basé à Boston, Denham Capital a également rejoint le groupe en tant qu'« investisseur à long terme », via un développeur d'énergies renouvelables basé à Casablanca et axé sur l'Afrique subsaharienne Néo Thémis.

InfraCo n'a pas précisé l'engagement financier de Denham, mais Fatou Gaye, responsable du développement commercial d'InfraCo pour le projet tchadien, a déclaré que Denham et Neo Themis « feront progresser le projet jusqu'à la construction et l'exploitation dans les mois à venir ».