La Lituanie lance un deuxième appel d'offres pour une centrale éolienne de 700 MW

Accueil » Actualité » La Lituanie lance un deuxième appel d'offres pour une centrale éolienne de 700 MW

Le Conseil national de régulation de l’énergie de Lituanie (NERC) a lancé le processus d'appel d'offres pour un appel d'offres différé qui attribuera un projet offshore de 700 MW destiné à créer le deuxième parc éolien du pays dans la mer Baltique.

Timeline

Le processus a été lancé lundi par le Conseil national de régulation de l'énergie et les participants auront 90 jours pour s'inscrire et soumettre leurs documents jusqu'au 15 avril 2023, qui seront ensuite en cours d'évaluation jusqu'au 27 mai au plus tard.

Un gagnant provisoire sera annoncé d'ici la fin mai après que le comité aura compilé une liste de candidats viables qui répondent aux exigences de l'appel d'offres.

La confirmation finale devrait être annoncée début août, après vérification du respect par le promoteur des intérêts de sécurité nationale. Le deuxième parc éolien offshore du pays devrait être opérationnel dès 2028.

Les entreprises souhaitant développer le site doivent répondre à une série d'exigences, notamment une expérience dans le développement de projets offshore, des performances financières et le respect de la sécurité nationale.

L'offre sera attribuée au participant offrant les frais de développement les plus élevés ou demandant à l'État l'incitation annuelle à la production d'électricité la plus basse au prix le plus bas. Ils seront également éligibles à une incitation gouvernementale de 15 ans.

Éoliennes offshore

Emplacement du projet

Les éoliennes proposées devraient avoir une hauteur de 350 mètres et le parc éolien offshore devrait être installé dans une zone de 135.4 kilomètres carrés au sein de la mer Baltique, à environ 30 km de Palanga au large de la côte lituanienne, à 2 kilomètres de la limite d'un Zone protégée Natura 2000.

Coûts impliqués

Selon le règlement d'appel d'offres, le développeur sélectionné aura le droit de développer le projet avec ou sans subventions de l'État. Le lauréat aura accès à une aide de l'État pendant plus de 15 ans sous forme de prime variable dans le cadre d'un contrat sur différence (CfD) bidirectionnel suite à un EUR 193 millions programme approuvé par la Commission européenne l’année dernière.

Environ 5 millions d'euros devront être réservés par le promoteur à la protection de l'environnement, tandis que 3 millions d'euros par an seront versés aux communes riveraines du territoire maritime.

Conditions générales mises en évidence

Le promoteur retenu pour le parc n'aura pas à réaliser d'enquêtes offshore ni d'autres activités nécessaires au développement et à la construction de l'infrastructure ni même à préparer une étude d'impact environnemental puisque celle-ci sera réalisée par l'État.

Une fois le site construit, le promoteur sera tenu de verser une contribution annuelle (1 € pour 1 MWh d'électricité produite) aux communautés riveraines du projet.

En préparation de l'appel d'offres, la capacité installée minimale possible du parc éolien offshore proposé a également été augmentée, les projets devant désormais disposer d'au moins 700 MW, contre 580 MW initialement fixés. Cependant, la capacité maximale reste toujours à 700 MW.

Le pays fait cela pour augmenter la production d'électricité à partir d'énergies renouvelables à 70 % de la consommation intérieure totale d'électricité d'ici 2030. Ignitis Renewables, une filiale de la société énergétique lituanienne Ignitis Grupe AB, et Ocean Winds ont été les gagnants provisoires du premier classement 700- Appel d'offres pour l'éolien offshore MW.

Défis

Ce deuxième appel d'offres éolien offshore devait initialement démarrer en septembre de l'année dernière (2023), mais il a été reporté à janvier 2024 en raison de la situation actuelle. conditions économiques. Expliquer le retard dû à l'environnement économique instable et ses effets ultérieurs sur l'industrie des énergies renouvelables.

A lire également: Vestas va créer une usine de pales éoliennes offshore en Pologne

A lire également: Les dix plus grands parcs éoliens offshore au monde

A lire également: RWE remporte les appels d'offres pour l'éolien terrestre français de 119 MW