CIP et EDF désignés soumissionnaires privilégiés pour trois usines de stockage d'énergie par batterie

Home » Actualité » CIP et EDF désignés soumissionnaires privilégiés pour trois usines de stockage d'énergie par batterie

Un consortium impliquant Partenaires d'infrastructure de Copenhague (CIP) et le service public EDF ont été désignés soumissionnaires privilégiés pour trois centrales de stockage d'énergie par batterie (BESS).

Capacité totale

Afrique du Sud Département des ressources minérales et de l'énergie (DMRE) a attribué au consortium trois projets BESS totalisant 257 MW/1,028 XNUMX MWh de stockage d'énergie sur un total de cinq offres.

 

Le consortium comprend IPP Mulilo, détenu majoritairement par CIP et la branche renouvelable d'EDF basée en France, à savoir EDF Renewables.

Coût de construction

L’usine de stockage d’énergie par batterie devrait coûter 7 milliards 372 millions de ZAR et la construction commence à mi-parcours du syndicat des travailleurs. Des PPA d'une durée de 15 ans seront signés pour la livraison d'électricité au réseau contrôlé par le GRT Eskom.

 

Les cinq projets garantis par DMRE font partie d'un appel d'offres de 513 MW et 2,052 XNUMX MWh annoncé par l'agence en mars de cette année. Ils seront tous situés dans les sous-stations sud-africaines d'Eskom mais ils fourniront non seulement de la capacité, de l'énergie mais également des services tels que des réserves instantanées, des réserves de régulation des dix réservoirs et des réserves supplémentaires.

 

Selon le document d'appel d'offres initial, Aggeneis et Mookodi auront tous deux une capacité de production de 77 mégawatts, tandis que Nieuwehoop devrait atteindre 103 MW. Pour une durée de quatre heures et une capacité totale, Aggeneis et Mookodi devraient tous deux atteindre 308 MWh, tandis que Nieuwehoop atteindra environ 412 MWh.

 

IPP Scatec, basé en Norvège, a remporté un contrat de 103 MW/412 MWh récemment couvert par Energy-Storage.news via le même marché DMRE, alors que personne n'a révélé qui sera le gagnant du cinquième lot.

 

Robert Helms, associé chez CIP, a commenté : « Nous saluons la détermination des autorités sud-africaines à déployer rapidement le stockage d'énergie par batterie, un bloc technologique d'une importance significative pour Mulilo. »

Il y a eu une certaine controverse sur les technologies qui seraient admissibles aux spécifications de l'appel d'offres dans la communauté du stockage d'énergie, un cabinet de conseil déclarant que les batteries à flux ne le satisferaient pas, ce qui a finalement été rejeté par la société mère du développeur de batteries à flux redox au vanadium.

 

Eskom et le gouvernement sud-africain s'appuieront sur le stockage d'énergie pour renforcer la capacité du réseau au moyen de divers programmes d'achats visant à diversifier les énergies renouvelables.

 

L’un d’entre eux est le programme d’approvisionnement IPP d’atténuation des risques (RMIPPPP) pour l’énergie solaire et le stockage, la société saoudienne ACWA Power ayant récemment remporté un projet comprenant un 1200 XNUMX MhBESS. Scatec a démarré la construction de l'un de ses projets remportés en décembre et EDF est également impliqué dans les efforts de développement du RMIPPPP.

Lire aussi Projet Kenhardt et projet de stockage par batterie en Afrique du Sud