La révision prévue de l'ancienne voie ferrée métrique de l'Ouganda est en phase finale

Accueil » Actualité » La révision prévue de l'ancienne voie ferrée métrique de l'Ouganda est en phase finale

Alors même que le pays est confronté à une pénurie d'équipements, de trains et de wagons, la révision des anciennes voies ferrées à voie métrique en Ouganda est récemment entrée dans ses dernières étapes. L'initiative, une fois mise en œuvre, réduira le coût du transport sur le Corridor Nord. La compétitivité des entreprises s’en trouvera également améliorée.

Selon John Lénon Sengendo, Uganda Railways Corporation (URC) publiciste, Imathia Construction, l'entreprise espagnole, a récemment achevé le remplacement des traverses en acier par des poutres en béton sur un tronçon de la ligne ferroviaire Namanve-Kampala. Le tronçon de ligne sera bientôt livré. Après la remise, il a ajouté que l'entrepreneur commencerait les travaux sur le tronçon Namanve-Mukono, qui sera le dernier.

Cette voie ferrée sera la deuxième à être réalisée, après la réhabilitation de la ligne Tororo-Namanve. Il comprend également la ligne de chemin de fer menant à la jetée de Jinja, réalisée il y a plus d'un an.

Constat les transporteurs, importateurs et exportateurs hésitent à utiliser le rail

Même si l’état du chemin de fer à voie métrique Malaba-Namanve est actuellement correct, les transporteurs, les importateurs et les exportateurs restent sceptiques quant au passage au rail. Cela est dû à une pénurie de matériel roulant ainsi qu’à un manque d’efficacité. Le trafic du Corridor Nord est assuré à 90 pour cent par le transport routier. On peut estimer que le transport ferroviaire ne transporte que 7 pour cent du fret. Cela est dû au fait que l’infrastructure ferroviaire de la région est en mauvais état.

Les coûts de transport

Variant selon le type de marchandise, le coût du transport sur le Corridor Nord est relativement élevé. Pour le transport routier, le coût varie de 20 cents à 25 cents la tonne par kilomètre. Légèrement inférieur, il en coûte entre 6 et 12 cents américains par tonne et par kilomètre pour expédier des marchandises par chemin de fer. 

L’URC serait en partie responsable de la pénurie de matériel roulant. Après avoir examiné le registre des actifs de l’URC en juin 2022, l’auditeur général du pays a affirmé que 521 wagons appartenant à l’Ouganda se trouvaient dans différentes parties du pays voisin, le Kenya. 

Une photo montrant un vieux MGR en Ouganda

Selon le vérificateur général, il y a eu une sortie de 128 wagons et 393 wagons ont été portés disparus. Cela a fait craindre qu’URC ne surestime la valeur de ses actifs dans les états financiers. 

Le comptable de l'URC aurait précisé qu'il y avait un très grand nombre de wagons abandonnés au Kenya par RVR (U) Ltd. à la fin de sa concession. En juillet 2021, le pays a lancé un exercice de rapatriement pour récupérer ces avoirs. 243 wagons avaient été récupérés en décembre 2021. 

Le pays devrait acheter des moteurs de 3,000 2026 chevaux d’ici XNUMX, dans le cadre de l’initiative de révision des chemins de fer à voie métrique.

Financement pour les vieux révision des chemins de fer à voie métrique

Banque africaine de développement, doté de 233.2 millions de dollars, ainsi que le Fonds africain de développement, doté de 100.7 millions de dollars, sont d'autres financiers qui facilitent cette entreprise. 

Les fonds fournis sous forme de prêts concessionnels serviront à financer l'achat de matériel roulant. Cela impliquera l'achat de locomotives, de wagons et de wagons. Le montant servira également à la réalisation de travaux de construction sur la MGR. 

On dit que l’URC vise à déplacer le transport des marchandises de la route vers le rail. Elle prévoit de transporter six millions de tonnes par an. Le pays a également relancé les travaux de construction sur la route Tororo-Gulu City, dans le cadre de la réhabilitation du chemin de fer à voie métrique.

A lire également: L'Ouganda signe un accord de 1.4 million de dollars avec une entreprise chinoise pour réorganiser Kampala-Malaba MGR

L'Ouganda approuve un prêt de 395.5 millions de dollars pour la rénovation de la RGM de Kampala-Malaba

L'Ouganda va réorganiser ses anciennes ressources génétiques après le retard du financement des ressources génétiques

L'URC se lance dans un plan quinquennal pour relancer le chemin de fer à voie métrique (MGR) en Ouganda