Début du plan d’électrification électrique du Kenya financé par l’UE

Accueil » Projets » Début du plan d’électrification électrique du Kenya financé par l’UE

Compagnie d'énergie et d'éclairage du Kenya (KPLC) a terminé l'évaluation des appels d'offres qui permettront la connexion de 280,000 28 clients au réseau national dans le cadre du projet Kenya Power Electrification Plan qui sera financé par l'Union européenne (UE) pour un coût de XNUMX milliards de Ksh.

La société d'électricité a également révélé que 245,638 27,558 dans ses déclarations financières ont déjà connecté des clients au réseau national et que XNUMX XNUMX supplémentaires ont également été ajoutés via la Société d'électrification rurale et d'énergies renouvelables (Rerec) et les programmes gouvernementaux mis en place. L'entreprise attend maintenant le feu vert des financiers pour poursuivre le projet, car cela a déjà été fait avec l'évaluation des offres pour le projet. Une fois le feu vert accordé au projet, l’entrepreneur sera sollicité pour sa mise en œuvre.

KPLC a également ouvert ses portes à divers autres gouvernements pour aider les Kenyans au projet de plan d'électrification électrique du Kenya, d'un montant de 1.9 milliard de Ksh au cours de l'exercice clos en juin 2023, de la Japan International Corporation Agency pour connecter un total de 11,000 99.98 clients au réseau. réseau national basé dans les comtés de Nakuru, Nyandarua, Kilifi et Kwale. Le projet d'électrification du pays a entraîné une vente supplémentaire de 9.2 gigawatts par heure et également une augmentation du nombre de clients de XNUMX millions.

A lire également: Le projet de connectivité du dernier kilomètre au Kenya sollicite un financement de prêt de 21 milliards de shillings

Le plan d'électrification électrique du Kenya soutient les projets et les financiers

D'autres projets de soutien au plan d'électrification électrique du Kenya qui ont été mis en place pour soutenir le programme de KPLC sont : le projet de connectivité du dernier kilomètre (LMCP), les programmes de connectivité qui ont été dirigés par la Société d'électrification rurale et d'énergies renouvelables (Rerec). , et les régimes financés par le gouvernement. Parmi les autres bailleurs de fonds du projet figurent également la Banque européenne d'investissement et l'Agence française de développement (FDA).

L'augmentation du nombre de clients a contribué à une hausse de 44% des ventes d'électricité à 9,756 9,163 GWh contre 21 157.35 GWh auparavant. Cela s'est traduit par une augmentation de 190.98 % des revenus générés par la vente d'électricité, soit de XNUMX milliards de Ksh à XNUMX milliards de Ksh. Le manque d’équipements essentiels tels que des transformateurs et des compteurs a été attribué à l’effet qu’il a eu sur les projets d’expansion du système. La société d'électricité a développé de nouvelles stratégies de comptage qui garantissent que les consommateurs d'électricité ne paient que ce qu'ils consomment et contribuent également à la responsabilité commerciale de l'entreprise.

D'ici décembre 2024, KPLC vise à assurer la transition de tous les consommateurs d'électricité à grande échelle vers des compteurs intelligents et des clients qui consomment plus de 200 unités en mettant en place une infrastructure avancée de comptage sur une période de trois ans.