Projet de route Bamako-San Pedro au Mali et en Côte d'Ivoire presque terminé

Home » Actualité » Projet de route Bamako-San Pedro au Mali et en Côte d'Ivoire presque terminé

La mise en œuvre du projet de corridor routier Bamako-San Pedro au Mali et en Côte d'Ivoire, qui est une route alternative ouvrant et reliant les 2 pays voisins de l'arrière-pays ou enclavés via le port de San Pedro, et dont la construction a commencé en 2016 approche achèvement.

Lire aussi: La Côte d'Ivoire signe un addendum pour un projet ferroviaire de 1.5 milliard de dollars américains

À ce jour, les travaux sur la route frontière Zantiébougou-ivoirienne au Mali, qui mesure environ 140 kilomètres, ont été achevés et livrés provisoirement. Du côté de la Côte d'Ivoire, les travaux du tronçon Kani-Fadjadougou (lot 1) ont été finalisés et ceux du tronçon Fadiadougou-Boundiali (lot 2) sont achevés à 86%. Les deux lots représentent une distance d'environ 135 kilomètres.

Le périmètre des travaux comprenait l'asphaltage du tronçon Boundiali - Kani (135 km) et du tronçon frontière antiébougou - CI (140 km) respectivement au Mali et en Côte d'Ivoire, ainsi que les réservations de fibre optique le long des deux tronçons. D'autres travaux comprenaient le développement et la réhabilitation des services publics tels que les centres multifonctionnels pour les associations de femmes, les centres de santé, les écoles, etc. et la fourniture d'installations de transport telles que la station de pesage / péage, la station de contrôle de la charge à l'essieu, entre autres.

Le coût total du projet

Le coût total du projet avant taxes et droits de douane est estimé à environ 233 millions de dollars EU. Cela a été fourni par le Banque africaine de développement et sa fenêtre à savoir le Fonds africain de développement, le Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), et les gouvernements des deux pays d'Afrique de l'Ouest.

L'objectif global du Projet est de contribuer à la promotion de l'intégration sous-régionale au sein de la région de l'UEMOA et à l'augmentation des échanges entre le Mali et la Côte d'Ivoire. L'objectif spécifique du projet est d'améliorer la fluidité du trafic et de réduire le temps et les coûts de transport sur le corridor Bamako-San Pedro.

La zone d'impact du projet couvre les régions de Worodougou et Bagoué en Côte d'Ivoire et Sikasso au Mali.