L'Egypte attribue un contrat pour la construction de la station d'épuration de Maghagha

Home » Actualité » L'Egypte attribue un contrat pour la construction de la station d'épuration de Maghagha

Le ministère égyptien du Logement et du Développement urbain, a nommé et attribué Hassan Allam Construction, filiale de la Groupe égyptien Hassan Allam Holding, le contrat de construction de la station d'épuration de Maghagha.

Selon le contrat, Hassan Allam réalisera l'ingénierie, l'approvisionnement et la construction (EPC) de l'usine d'une capacité de 30 XNUMX mètres cubes par jour à Maghagha, Minya, sur la rive gauche du Nil.

Lisez aussi: 2,017 XNUMX km de canaux réhabilités dans le cadre du projet national égyptien de réhabilitation des canaux

Le projet a une capacité extensible jusqu'à 60 XNUMX mXNUMX/j.

Le but de la plante

L'objectif du projet de station d'épuration de Maghagha est d'améliorer la collecte et le traitement des eaux usées dans le gouvernorat hôte du projet. Les eaux usées seront collectées par les réseaux d'égouts dans cinq villages autour de Maghagha, la ville la plus septentrionale du gouvernorat de Minya.

Le gouvernement égyptien mettrait en œuvre ce projet dans le cadre de sa stratégie visant à doter les zones rurales des infrastructures nécessaires pour améliorer l'accès à l'assainissement.

Il est à noter que le taux d'accès à l'assainissement en milieu rural dans ce pays d'Afrique du Nord est de 66%. Ce niveau a été atteint il y a moins d'un an grâce à une initiative du gouvernement égyptien qui a raccordé 85,000 106 ménages ruraux dans environ XNUMX villages aux réseaux d'assainissement.

La mise en œuvre de l'initiative susmentionnée

Cette initiative, à travers laquelle le gouvernement égyptien a baissé les tarifs de connexion et a permis aux familles nouvellement connectées de payer les frais d'abonnement en plusieurs fois, a été mise en œuvre à Beni Suef, Menoufeya, Minya, Gizeh, Qalyoubeya, Alexandrie, Louxor, Qena, Fayoum, Sohag, Damiette, Gouvernorats de Kafr al-Sheikh, Beheira, Le Caire, Suez, Ismailiyah, Sharqeya et Asyut.

Il a nécessité un investissement total de 19.4 millions de dollars.

100