La première phase du projet d'approvisionnement en eau potable de Kiffa en Mauritanie obtient un financement

Accueil » Actualité » La première phase du projet d'approvisionnement en eau potable de Kiffa en Mauritanie obtient un financement

Un deal financier vient d'être signé pour la première phase du projet d'adduction d'eau potable de Kiffa. Sultan bin Abdulrahman Al-Marshad, PDG de l'Arabie saoudite Fonds saoudien pour le développement (SFD) et le gouvernement mauritanien ont signé l'accord.

Selon l'accord, le SFD fournira un prêt de développement de 100 millions de dollars pour la 1ère phase du projet. L'investissement du FSD répond à la demande de la Mauritanie de mobiliser 317 millions de dollars pour mettre en œuvre le projet d'adduction d'eau potable de Kiffa.

La Fonds d'investissement public saoudien et les terres parsemées de Fonds d'Abu Dhabi pour le développement devraient également financer le projet. La Fonds arabe pour le développement économique et socialainsi que, Fonds koweïtien pour le développement économique arabe contribuera également. De plus, le Fonds de l'OPEP pour le développement international et les terres parsemées de Banque islamique de développement soutiendra le projet. Les partenaires au développement sont déjà parvenus à un accord sur un schéma financier.

Périmètre du projet d'alimentation en eau potable de Kiffa

Le projet comprend la construction de systèmes de transport, de traitement, de stockage et de distribution d'eau potable à la ville de Kiffa. L'eau proviendra du fleuve Sénégal.

Le projet d'alimentation en eau potable de Kiffa s'inscrit dans le cadre du dispositif de partage de l'eau proposé par l'Organisme d'Aménagement du Bassin du Fleuve Sénégal. Il vise à sécuriser l'approvisionnement en eau potable d'environ 550,000 XNUMX personnes. En conséquence, le projet soutiendra la sécurité alimentaire et hydrique tout en réduisant les taux de maladies causées par l'eau contaminée.

Lisez aussi :Un projet d'approvisionnement en eau potable de 18 millions de dollars à Casablanca est prévu au Maroc

Parallèlement à l'accord financier, Al-Marshad a inauguré trois projets de développement dans les secteurs de l'eau, de la santé et de l'éducation. Ces projets sont respectivement le projet de réseau de distribution d'eau de Nouakchott de 25.3 millions de dollars, le projet de centre de dialyse de 10 millions de dollars et le projet de nouveau campus de 30 millions de dollars.

Ces initiatives, selon Al-Marshad, auront un impact positif sur le développement social et économique du pays d'Afrique de l'Est. Il a dit qu'ils fourniront par exemple le soutien requis pour les services de base. Cela favorisera par la suite des opportunités positives pour les citoyens mauritaniens de répondre à leurs besoins quotidiens et d'améliorer leur niveau social et économique.