Subvention pour la réhabilitation et l'extension du réseau d'eau à N?Djamena, Tchad

Acceuil » Actualité » Subvention pour la réhabilitation et l'extension du réseau d'eau à N?Djamena, Tchad

Le gouvernement du Tchad devrait recevoir une subvention totale de plus de 70 M $ US pour la réhabilitation et l'extension du réseau d'eau potable à N'Djamena, la capitale du pays d'Afrique centrale.

La subvention sera fournie par trois parties à savoir; la Agence française de développement (AFD) qui est une institution bilatérale de financement du développement qui travaille pour le compte du gouvernement français; la Union européenne (UE) qui est une organisation internationale comprenant 27 pays européens qui gouvernent des politiques économiques, sociales et de sécurité communes; et le gouvernement des Pays-Bas, suite à un accord entre eux et le gouvernement tchadien pour financer le projet.

Seule l'AFD apportera une contribution d'environ 17.9 M $ US tandis que l'UE fournira 16.7 M $ US. Les Pays-Bas, quant à eux, financeront le projet à hauteur de 35.9 millions de dollars, tandis que le gouvernement de ce pays d'Afrique centrale contribuera à hauteur de 19 millions de dollars. Le projet nécessite un investissement global de 90.1 M $ US ou environ.

Lire aussi: Tchad: lancement des travaux de réhabilitation de la station de pompage d'eau de Bithéa

La portée du projet

Le projet d'approvisionnement en eau potable comprend la construction d'un nouveau champ de pompage avec 3 forages dans la région nord-ouest de la ville, la construction de deux châteaux d'eau et la pose de 205 kilomètres de conduites pour amener l'eau aux ménages.

Le gouvernement du Tchad prévoit également de réhabiliter 12 châteaux d'eau, 33 forages et 52 kilomètres de canalisations défectueuses, ainsi que le développement et la réhabilitation de plusieurs branchements d'eau et compteurs d'eau pour les particuliers.

Le projet s'inscrit dans le plan du pays visant à augmenter le taux d'accès à l'eau potable dans la capitale du pays de 30% actuellement à 80% d'ici 2030. Il est également entrepris dans le cadre du Programme national de développement mis en œuvre par le gouvernement de Tchad couvrant la période 2017-2021.