Guinée : le Parlement approuve un prêt pour la construction d'un tronçon de la route Bok?-Qu?bo

Home » Actualité » Guinée : le Parlement approuve un prêt pour la construction d'un tronçon de la route Bok?-Qu?bo

L'Assemblée nationale de la République de Guinée a approuvé un accord de prêt de plus de 49 M $ US destiné à la construction de la route Boké-Dabiss, un tronçon de 45 kilomètres du corridor routier Boké-Québo qui relie le pays côtier ouest à l'Ouest Afrique à la république voisine de Guinée-Bissau.

Ce financement a été conclu en mars de l'année dernière entre le Banque islamique de développement (BID), une institution multilatérale de financement du développement qui vise à favoriser le développement économique et le progrès social des pays membres et des pays musulmans, et du gouvernement de la République de Guinée. Cette facilité a une durée de maturité de 20 ans, dont 4 ans différés.

L'ampleur des travaux du projet routier Boké-Dabiss de 45 km

Le projet comprend la construction et le bitumage de la route dans le respect des normes d'aménagement des routes Inter-Etats de la CEDEAO et l'élargissement de la plateforme pour insérer une chaussée de 7 mètres de large bordée par 2 accotements de 1.5 m.

Lire aussi: Guinée: la construction de l'aéroport international de Gbessia-Conakry démarre

Il comprend également la réalisation de travaux auxiliaires tels que la construction de forages, de hangars de marché, d'un centre socio-éducatif et de 30 kilomètres de routes rurales.

Ce projet et le plus grand projet de corridor routier Boké-Québo fait partie du corridor transafricain, identifié comme l'épine dorsale du développement social et économique de la sous-région ouest-africaine.

Un aperçu du projet de corridor transafricain

Également financé par le Banque africaine de développement (BAD) et les terres parsemées de Union européenne (UE) à hauteur de plus de 102 M $ US, ce projet consiste en l'aménagement et l'asphaltage de 112 km de routes, dont 87 km en Guinée et 25 km en Guinée-Bissau.

Un pont en béton précontraint de 140 m de long sur la rivière Tinguilinta est également prévu pour la construction dans le cadre de ce projet, ainsi que la mise en œuvre d'autres développements supplémentaires tels que l'infrastructure du marché et les sentiers, entre autres.

Une fois achevé dans environ quatre ans, ce projet contribuera à renforcer l'intégration sous-régionale et le commerce. En plus d'ouvrir la Guinée et la Guinée Bissau, cet axe permettra également de réduire considérablement le temps de traversée du fleuve Kogon.