Projet de développement des connexions électriques inaugure le terrain à Koudougou, Burkina Faso

Accueil » Actualité » Projet de développement des connexions électriques inaugure le terrain à Koudougou, Burkina Faso

La phase pilote du Projet de Développement des Connexions Electriques (PDCEL) a été lancée à Koudougou, dans la province de Boulkiemdé au Burkina Faso par le Ministre de l'Énergie de l'Afrique de l'Ouest, Bachir Ismaël Ouédraogo.

Cela fait suite à l'achèvement d'un projet similaire à Ouahigouya, dans la région nord du pays, et à Kaya, au nord-est de Ouagadougou. A Koudougou, la Société nationale d'électricité du Burkina Faso (Sonabel) prévoit de raccorder 6,000 16 foyers au réseau électrique national à travers la construction de divers aménagements tels que 2 km de lignes basse tension et 160 km de lignes haute tension et l'installation de trois transformateurs d'une capacité de XNUMX kV.

L'ensemble du projet dans cette région coûtera à la compagnie nationale d'électricité plus de 294,419 XNUMX $ US.

Lire aussi: Le Burkina Faso commence la construction de 2 centrales solaires à Koudougou et Kaya

À propos du projet de développement des connexions électriques (PDCEL)

Le Projet de Développement des Connexions Electriques (PDCEL) est une initiative lancée par la Société Nationale d'Electricité du Burkina Faso (SONABEL) en 2019 dans le but de connecter 50,000 nouveaux clients au réseau électrique national des zones urbaines de Tenkodogo, Ouagadougou, Kaya , Bobo-Dioulasso, Koudougou et Ouahigouya dans sa phase pilote.

Les clients seraient connectés après avoir payé environ 5 $ US et le solde du coût de la connexion qui s'élève à environ 358.42 $ US serait progressivement conservé sur leurs factures sur une période maximale de 5 ans.

À terme, le projet vise à connecter 250,000 30 nouveaux clients chaque année au réseau. L'objectif à moyen terme est de passer d'un taux d'électrification inférieur à 45% à au moins XNUMX%.

Le projet PDCEL s'inscrit également dans le cadre du Plan national de développement économique et social (PNDES) du Burkina Faso qui vise à connecter 1 million de Burkinabés au réseau électrique d'ici la fin de cette année.