AccueilNewsEnel et QIA signent une JV pour développer les énergies renouvelables en Afrique subsaharienne

Enel et QIA signent une JV pour développer les énergies renouvelables en Afrique subsaharienne

Enel Green Power a signé un accord avec une filiale de Qatar Investment Authority (QIA) pour un partenariat en coentreprise visant à développer les énergies renouvelables en Afrique subsaharienne. La JV s'engagera dans le financement, la construction et l'exploitation de projets d'énergie renouvelable dans la région. Les parties ont également signé un accord par lequel QIA acquerra 50% de la participation d'EGP dans des projets en exploitation et en construction en Afrique du Sud et en Zambie d'une capacité d'environ 800 MW.

Dans cette première phase, la transaction porte sur l'acquisition par QIA de 50% de la participation d'EGP dans quatre projets en cours de construction en Afrique du Sud et deux usines en fonctionnement dans le même pays ainsi qu'en Zambie, pour une capacité totale égale à environ 800 MW. La transaction globale est soumise à «l'approbation de changement de contrôle» et à «l'autorisation antitrust» des institutions et autorités réglementaires compétentes. Dans le cadre de la transaction, EGP et QIA formeront une nouvelle entité juridique pour les développements futurs en Afrique subsaharienne. Après la clôture, toutes les entités juridiques peuvent être fusionnées en une seule coentreprise.

Lire aussi: Nareva et Enel signent un PPA pour le parc éolien de 270 MW de Jbel Lahdid au Maroc

L'accord

En vertu de l'accord, EGP sera responsable du développement de chaque projet et la coentreprise aura le droit d'investir dans les projets après l'achèvement réussi de la phase de développement par EGP et l'obtention de toutes les approbations réglementaires requises. À ce stade, la joint-venture sera en charge du financement et de la construction des nouveaux projets renouvelables. 

Cette transaction globale s'inscrit dans le cadre du businessmodel «Stewardship», en ligne avec le Plan Stratégique du Groupe 2021-2023, dans lequel le Groupe fournit des services, produits ou savoir-faire clés rendus possibles par des plateformes catalysant les investissements de tiers pour maximiser la création de valeur . EGP, y compris à travers ses filiales locales, soutiendra chaque projet de la joint-venture, en ce qui concerne les activités de financement, de construction et d'exploitation. 

Le portefeuille initial, pour une puissance installée globale d'environ 800 MW, comprend une centrale déjà en pleine exploitation en Zambie (la centrale photovoltaïque de Ngonye, ​​de 34 MW), une centrale récemment connectée en Afrique du Sud (le parc éolien de 148 MW de Nxuba) , et quatre projets en construction (pour un total de 587 MW), à savoir les parcs éoliens sud-africains d'Oyster Bay (148 MW), Garob (145 MW), Karusa (147 MW) ainsi que Soetwater (147 MW). Ces centrales ont conclu des accords d'achat d'électricité à long terme. Oyster Bay, Karusa, Soetwater et Garob devraient commencer à fonctionner en 2021.

En Afrique du Sud, Enel Green Power conservera la propriété de plus de 500 MW dont les parcs éoliens Nojoli (88 MW) et Gibson Bay (111 MW), ainsi que les centrales solaires Upington (10 MW), Adams (82.5 MW), Pulida (82.5 MW), Tom Burke (66 MW), Paleishuewel (82.5 MW).

Si vous avez une remarque ou plus d'informations sur ce post, veuillez partager avec nous dans la section commentaires ci-dessous

Dennis Ayemba
Monteur Pays / Caractéristiques, Kenya

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici