Construction du port de Kampala approuvée par la NEMA

Accueil » Actualité » Construction du port de Kampala approuvée par la NEMA

Autorité nationale de gestion de l'environnement (Nema) a approuvé la construction du nouveau port proposé de Kampala à Bukasa, Kira dans le district de Wakiso en Ouganda.

Ceci malgré une évaluation de Mme Leilah Akello, une agente principale d'évaluation environnementale à Nema, qui a indiqué que le projet pourrait conduire au dragage d'une partie du lac Victoria. «La superficie totale et le volume des sédiments à draguer sont estimés à un million de centimètres cubes et les quantités d'érosion sont d'environ 941,830 XNUMX tonnes par an», a-t-elle déclaré.

Le projet devrait démarrer en juin

The actual construction work on this project, estimated to cover an area of 465 hectares, is set to commence in June as said by Mr. Jochen Scherer, the projects director from a German consultancy firm known as GAUF Engineering Company.

Les planificateurs du port ont révélé que le port devrait relier Kampala à Dar es Salaam par voie maritime et réduire les coûts de transport entre les deux destinations.

Lire aussi: L'Afrique du Sud investit 7 millions de dollars américains dans le projet de cale sèche de Sturrock

Le projet sera exécuté en trois phases. Mme Akello a déclaré que la première phase impliquera la construction du port, de la jetée administrative, de la zone de libre-échange, du chantier de manœuvre, d'un terminal polyvalent à deux postes et d'un terminal de Roro à deux postes. Les deuxnd La phase prolongera le terminal polyvalent de deux postes supplémentaires jusqu'à une longueur totale de quai de 540 mètres d'ici 2030 et la dernière phase prolongera la longueur du quai du terminal polyvalent à 960 mètres d'ici 2040. Toutes lesdites phases nécessiteront le dragage du lac Victoria.

Le port devrait commencer à traiter le fret d'ici 2030

Selon un consultant, une fois que le projet de 180 millions de dollars EU sera livré, d'ici 2030, le flux de marchandises via le port en termes d'exportations devrait être de 411,315 tonnes, tandis que les entrées de marchandises (importations) s'élèveront à 296,461 tonnes. Le port devrait commencer à traiter les cargaisons d'exportation et d'importation d'ici le début de 2020.