Des parcs éoliens de 183.2 millions de dollars américains seront développés dans le South Lanarkshire, en Écosse

Home » Actualité » Des parcs éoliens de 183.2 millions de dollars américains seront développés dans le South Lanarkshire, en Écosse

Deux parcs éoliens devraient être construits dans le South Lanarkshire, en Écosse par Écossais, tous deux pour un coût d'environ 183.2 millions de dollars américains. Le premier d'une capacité de 165 MW sera développé près de Douglas, à 35 miles au sud de Glasgow ; tandis que le second aura une capacité de 55MW. Ces développements créeront un cluster d'énergie propre dans le South Lanarkshire totalisant 220 MW.

Selon Keith Anderson, PDG de ScottishPower, l'éolien terrestre est un outil crucial dans la lutte contre le changement climatique, et les énergies renouvelables deviennent de plus en plus l'épine dorsale du mix énergétique du Royaume-Uni. En tant que l'un des principaux développeurs d'énergies renouvelables du Royaume-Uni, ScottishPower s'est engagé à investir dans une reprise économique verte qui accélère les progrès vers Net-Zero.

Le projet comprend également la remise en puissance du tout premier parc éolien commercial d'Écosse, Hagshaw Hill, dont ScottishPower a pris possession en 1996. On s'attend à ce que le projet global puisse créer 600 emplois de pointe et 280 emplois à long terme.

Lire aussi: Un parc éolien de 150 MW sera construit dans le nord de l'Iowa, aux États-Unis

Favoriser la reprise économique verte après le COVID-19

Il s'agit du troisième accord sur l'énergie verte depuis mars pour le Groupe Iberdrola. La semaine dernière, la société a acquis la société française d'énergie renouvelable Aalto Power pour 109.2 millions de dollars américains. Cette opération a permis de sécuriser 118 MW d'énergie éolienne terrestre opérationnelle en France et un portefeuille de projets de 636 MW à différents stades de développement. En mars, Iberdrola a également augmenté sa participation dans le parc éolien offshore de 2.6 milliards de dollars de Saint-Brieuc en France, de 70% à 100%, qui aura une capacité de 496 MW.

Ignacio Galán, président de ScottishPower et PDG d'Iberdrola, a déclaré que, alors que le monde commence à sortir de la crise du COVID-19 (coronavirus), les investissements dans les infrastructures vertes peuvent être rapidement réalisés, créant des emplois et offrant des avantages économiques et environnementaux immédiats. Cela aidera à soutenir la reprise globale à ce moment critique.

«À l'échelle mondiale, il est essentiel que la reprise financière soit alignée sur les objectifs climatiques. Comme l'annonce d'aujourd'hui le démontre, des entreprises comme la nôtre restent engagées dans des investissements majeurs dans l'énergie propre, favorisant des emplois de qualité et faisant avancer la transition énergétique », a-t-il affirmé.