Lancement de la construction d'un complexe de raffinerie pétrochimique de 20 milliards de dollars américains, Chine.

Accueil » Actualité » Lancement de la construction d'un complexe de raffinerie pétrochimique de 20 milliards de dollars américains, Chine.

Une raffinerie et un complexe pétrochimique de 20 milliards de dollars américains dans la province du Shandong, en Chine, ont été officiellement lancés pour la construction. La province est apparemment le foyer de plusieurs raffineurs chinois selon un journal local. Plus tôt cette année, la Chine a donné son feu vert aux projets de la colossale raffinerie et complexe pétrochimique Yulong, qui comprendra une raffinerie d'une capacité de traitement de brut de 400,000 barils par jour (BPD) et une usine d'éthylène produisant 3 millions de tonnes par an. L'investissement dans le projet serait d'environ 140 milliards de yuans chinois, soit 20.85 milliards de dollars américains. Malgré le fait que la demande de carburant de la Chine atteindra son maximum dans environ cinq ans, augmentant le risque d'inonder la région d'exportations bon marché, l'État va de l'avant en investissant dans plusieurs nouvelles méga-raffineries comme celle-ci.

Lisez aussi: Construction d'une raffinerie de pétrole brut à Paloch, Soudan du Sud

Le projet Yulong était l'un des quelque 500 projets industriels dont la construction a commencé dans la province du Shandong au cours de la semaine dernière, ont rapporté les médias chinois. L'investissement total dans ces projets est estimé à 81.1 milliards de dollars EU (544.7 milliards de yuans). La première phase du complexe, la raffinerie de 400,000 2025 BPD, devrait être achevée d'ici XNUMX. Les unités de la première phase sont conçues pour traiter le pétrole brut du Moyen-Orient - Arab Extra Light d'Arabie saoudite et le brut du Koweït, a rapporté Argus plus tôt cette semaine.

At least four projects with about 1.4 million barrels a day of crude-processing capacity, more than all refineries in the U.K. combined, are under construction. That’s after the country already added 1 million barrels since the start of 2019. All that capacity will add more petroleum products and plastics just as China National Petroleum Corp. sees fuel demand peaking in 2025 as electric vehicles sap consumption. This positions China to be an even bigger exporter of fuel, endangering refinery operations from South Korea to Australia to Europe.