La construction du mur frontalier entre l'Afrique du Sud et le Mozambique va reprendre

Accueil » Actualités » La construction du mur frontalier entre l'Afrique du Sud et le Mozambique va reprendre

La construction d'un mur en béton le long de la frontière entre l'Afrique du Sud et le Mozambique devrait reprendre. Cette décision a été prise récemment par le gouvernement provincial du KwaZulu-Natal dans le cadre de ses mesures visant à mettre un terme au vol de véhicules, ainsi qu'au mouvement de marchandises illicites.

Le projet, dont le coût est d'environ 86 millions de rands, a été bloqué en raison de l'enquête en cours sur le contrat de 85.7 millions de rands que le ministère des Transports de KZN avait attribué à ISF Construction et Shula Construction.

À l'époque, 48 millions de rands avaient déjà été payés pour la construction du mur frontalier de 8 km entre l'Afrique du Sud et le Mozambique. L'entrepreneur n'avait installé que 166 mètres de barrières en jersey.

Le mur frontalier entre l'Afrique du Sud et le Mozambique contribuera de manière significative à la lutte contre la criminalité

Selon le Conseil exécutif provincial, les activités de lutte contre la criminalité devraient s'intensifier dans la province du KwaZulu-Natal. On dit que la lutte contre les crimes le long de la frontière est à l'ordre du jour. Dans la plupart des cas, la contrebande et le vol de véhicules se produisent le long de la frontière commune avec le Mozambique.

Le Conseil a déclaré que les efforts du gouvernement pour faire face à la recrudescence des activités criminelles transfrontalières ont été renforcés. Cela vient après la décision d'exco pour le ministère des Transports de recommencer la construction du mur en béton.

Il est prévu que le mur de béton soit établi entre le district d'uMkhanyakude et la frontière mozambicaine. Le conseil a également affirmé que le ministère des Transports avait évalué l'état d'avancement du projet. Après l'évaluation, il a élaboré un calendrier de reprise de l'activité de construction de lutte contre la criminalité après la résiliation de l'entrepreneur initial.

Selon le conseil, il continuera à lutter contre le crime dans le but d'assurer la sécurité et la justice à l'intérieur et au-delà des frontières de la province.

Au cours du dernier trimestre de 2020, 50 millions de rands ont été engagés par le ministère des Routes et des Transports du KZN pour fabriquer et positionner 156 unités de barrières en béton le long des frontières de l'Afrique du Sud et du Mozambique. Le département s'est associé au Département national des travaux publics et des infrastructures (DWPI).