D’ACCUEILLes plus grands projetsDernières mises à jour sur le complexe solaire Noor Ouarzazate, la plus grande centrale solaire à concentration du monde...

Dernières mises à jour sur le complexe solaire Noor Ouarzazate, la plus grande centrale solaire à concentration au monde au Maroc

Le complexe solaire Noor Ouarzazate est un projet d'énergie solaire de 580 MW situé à 10 kilomètres au nord de la ville marocaine de Ouarzazate. C'est la plus grande installation d'énergie solaire concentrée au monde. La construction d'une centrale solaire à concentration (CSP) de 160 MW, baptisée Noor I, était la première phase du projet de centrale solaire de Ouarzazate, tandis que la deuxième phase comprenait la construction de la centrale CSP Noor II de 200 MW et de l'unité CSP Noor III de 150 MW. Au cours de la troisième phase, une centrale photovoltaïque (PV) Noor IV CSP de 70 MW a été construite.

Lisez aussi : Partenariat pour la construction d'une centrale solaire sur toit en papier intelligent en Égypte

Rechercher des pistes de construction
  • Région / Pays

  • Secteur

La première phase de construction a débuté en août 2013 et Noor I a été inauguré en février 2016. En 2018, Noor II et Noor III ont également été mis en service. Alors que Noor I et Noor II produisent de l'énergie en utilisant la technologie de l'énergie solaire concentrée (CSP) et des miroirs paraboliques mobiles de 12 mètres de haut, Noor III devait utiliser une tour solaire pour présenter une variante technologique de la technologie CSP. La technologie photovoltaïque devait être utilisée dans la quatrième phase.

ACWA Puissance Ouarzazate, un consortium comprenant ACWA Power, le Agence marocaine de l'énergie solaire (Masen), Aries et TSK ont construit le projet selon la stratégie de construction, possession, exploitation et transfert (BOOT). Un consortium dirigé par NOMAC, une filiale d'ACWA Power, et Masen gère et entretient le complexe solaire Noor Ouarzazate.

Importance du complexe solaire Noor Ouarzazate

La centrale solaire de Noor a été le premier projet d'énergie renouvelable du pays. Quatre autres centrales solaires devaient suivre, fournissant un total de 2 GW d'électricité d'ici 2020 pour couvrir les besoins énergétiques du pays, qui ont été satisfaits par des importations à hauteur de 95 %. La politique du Maroc en matière d'énergie solaire visait également à minimiser le réchauffement climatique. En tant qu'hôte de la Conférence des Nations Unies sur le climat (COP22) en novembre 2016, le pays a ouvert la voie.

L'usine Noor I CSP a créé environ 1,000 60 opportunités d'emploi dans la construction et 240,000 emplois permanents pendant la phase d'exploitation et de maintenance. En compensant 2 533,000 tonnes d'émissions de CO2 par an, Noor I devait contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. Ensemble, Noor II et Noor III devaient aider à réduire 2 760,000 tonnes d'émissions de COXNUMX par an. Une fois terminé, l'ensemble du complexe solaire Noor devait réduire les émissions mondiales de COXNUMX d'environ XNUMX XNUMX tonnes par an.

Le complexe solaire Noor Ouarzazate était censé fournir de l'énergie solaire à 650,000 580 habitants locaux du lever du jour à trois heures après le crépuscule. C'était la période de pointe du pays pour la consommation d'électricité. La capacité électrique était visée à 2018 MW d'ici 7, avec une capacité de stockage de 8 à 1 heures, permettant d'alimenter XNUMX million de foyers jour et nuit.

Technologie appliquée au Complexe Solaire Noor Ouarzazate

Pour les trois premières usines, Sener était le concédant de la technologie. Les auges paraboliques cylindriques uniques SENERtrough de Sener ont été utilisées dans Noor I, des collecteurs paraboliques SENERtrough-2 ont été utilisés dans Noor II et des récepteurs de sel ont été utilisés dans Noor III. Noor IV, la centrale solaire, utilise le PV. La capacité de stockage de sel fondu des unités Noor II et Noor III est de sept heures chacune, tandis que Noor I a une capacité de trois heures.

D'autres usines devaient utiliser un système de refroidissement sec, tandis que Noor I devait utiliser un système de refroidissement humide.

L'eau pour les usines devait provenir du barrage de Mansour Eddabhi, situé à environ 12 kilomètres du site du projet et stocké dans des bassins de stockage d'eau de 300,000 3 m612. Noor II s'étend sur 400 hectares et comprend 12 boucles, chacune composée de quatre modules d'assemblage de capteurs solaires (SCA) reliés, qui devaient être renforcés par 598 modules d'éléments de capteurs solaires (SCE). Noor III a une superficie d'environ XNUMX hectares.

Financement du complexe solaire Noor Ouarzazate

La première phase de la centrale solaire de Ouarzazate a atteint la clôture financière en juin 2013, tandis que la deuxième phase l'a fait en mai 2015. La première phase devait coûter 500 millions d'euros. La Banque africaine de développement (BAD) était la seule source de financement.

Dans la deuxième phase du complexe Noor, l'investissement total était de 2 milliards de dollars, avec un prêt à 80% et des capitaux propres à 20%.

Masen a fourni la totalité de la facilité de la dette, y compris le financement de la BAD, Agence Française de Développement, Fonds pour les technologies propres, Commission européenne, Banque européenne d'investissement, Kreditanstalt für Wiederaufbauet La Banque Mondiale.

Signalé plus tôt

janvier 2015

Le Maroc achève les appels d'offres pour les phases II et III du projet d'énergie solaire de Ouarzazate

Le Maroc étend ses projets d'énergie solaire dans le but de disposer d'une source d'énergie fiable, après avoir terminé l'appel d'offres pour la deuxième et la troisième phase du projet d'énergie solaire à concentration (CSP) de Ouarzazate.

Selon l'agence marocaine de l'énergie solaire Masen, le projet comprend trois phases, la première visant à produire 160 MW et est en cours de construction. Les trois phases produiront environ 500 MW.

L'attribution des phases I et II du projet d'énergie solaire thermique de Ouarzazate a été décernée au développeur saoudien ACWA power international et Sener Ingenieria Sistemas SA d'Espagne. La phase 1 à elle seule a nécessité 1.7 milliard de dollars pour la construction. La phase III sera entreprise par des consortiums formés par Abengoa, Sener Group et International Power (GDF Suez).

Une fois achevée, la centrale solaire de Ouarzazate sera la plus grande du monde car il n'en existe que deux. Le projet de construction fournira 18% de la production annuelle d'électricité du Maroc et fait partie du plan du pays visant à installer 2,000 de capacité solaire d'ici 2020.La technologie implique l'utilisation de miroirs qui concentrent la lumière du soleil pour générer de la vapeur et faire fonctionner des turbines électriques.

Le projet est financé par la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, la Banque européenne d'investissement et la Banque allemande de développement.

Le pays importe actuellement de l'électricité d'Espagne, avec une demande croissante de 7% en un an et dépense beaucoup pour subventionner la production d'électricité. La Chine sera également, selon les nouvelles de l'année dernière, investir 2 milliards de dollars dans des centrales solaires au Maroc.

novembre 2015

La plus grande centrale solaire à concentration du monde sera construite au Maroc

La construction de ce qui devrait être la plus grande centrale solaire à concentration du monde au Maroc est en cours. Selon le La Banque Mondiale, une fois achevée, la centrale solaire concentrée au Maroc fournira de l’électricité à 1.1, un million de Marocains, par 2018.

Le pays, célèbre pour ses médinas sinueuses et les pittoresques montagnes de l'Atlas, sera désormais connu pour la plus grande centrale solaire. L'usine est en cours de construction dans une zone de 30 kilomètres carrés à l'extérieur de la ville de Ouarzazate, à la lisière du désert du Sahara, célèbre comme lieu de tournage de superproductions hollywoodiennes telles que "Lawrence d'Arabie" et "Gladiator", et la série télévisée "Game des trônes.

La première phase, intitulée Noor 1, sera opérationnelle dans les prochaines semaines, selon des responsables.

"Le pays est bien placé pour bénéficier grandement de ce projet solaire à un moment où d'autres puissances régionales commencent à réfléchir plus sérieusement à leurs propres programmes d'énergie renouvelable", a déclaré Inger Andersen, vice-présidente régionale de la Banque mondiale pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. , dit dans un rapport.

La plus grande caractéristique de la centrale solaire est qu’elle produira une puissance constante même pendant la nuit. Le complexe Noor utilisera une technologie appelée énergie solaire à concentration (CSP), plus coûteuse à installer que les panneaux photovoltaïques largement utilisés, mais qui, contrairement à ceux-ci, permet de stocker de l'énergie pendant les nuits et les jours nuageux.

Il utilise des miroirs pour focaliser la lumière du soleil et chauffer un liquide, qui est mélangé à de l'eau et atteint une température proche de 400 degrés Celsius. Cela produit de la vapeur, qui à son tour entraîne une turbine pour générer de l'énergie électrique. On espère que le projet, dont la construction a été officiellement lancée par le roi du Maroc Mohammed VI en 2013, réduira les émissions de carbone de 700,000 XNUMX tonnes par an et générera même un surplus d'énergie pour les exportations.

Le Maroc dépend actuellement fortement des importations de combustibles fossiles, qui fournissent actuellement plus de 97 % de son énergie, ce qui rend le pays vulnérable à ses prix fluctuants. Le manque d'électricité fiable a été à de nombreuses reprises le revers de l'Afrique dans sa tentative d'industrialisation et de stimulation de la croissance économique.

En Afrique sub-saharienne, seulement 24% de la population a accès à l'électricité, ce qui est le pire taux au monde. Hors Afrique du Sud, l'ensemble de la capacité de production installée de la région est similaire à celle de l'Argentine.

Selon l' Banque africaine de développement, la connectivité rurale en Afrique fait toujours défaut. Par exemple, le Kenya représente 5 %, 4 % au Mali et 2 % en Éthiopie.

avril 2017

Le Maroc lance la construction de la centrale photovoltaïque 70 MW Noor Ouarzazate IV

Le Maroc lance la construction de la centrale photovoltaïque 70 MW Noor Ouarzazate IV

Roi du Maroc Mohammed VI a lancé la construction de la centrale photovoltaïque Noor Ouarzazate IV de 70 MW. Cette quatrième étape du projet est la partie photovoltaïque de la centrale solaire de Ouarzazate (OSPS) de 580 MW, un complexe solaire CSP-PV situé dans la région du Drâa-Tafilalet, au centre du Maroc.

Le complexe comprend les centrales électriques Noor 160 CSP de 1 MW, qui ont été achevées en février 2016, et les centrales Noor 2 CSP et Noor 3 CSP, qui sont actuellement en cours de développement et auront une capacité de 200 MW et 150 MW, respectivement. Selon le gouvernement marocain, les centrales Noor 2 CSP et Noor 3 CSP ont atteint un taux d'achèvement de 76 % et 74 %, respectivement.

Le projet PV Noor Ouarzazate IV fait également partie du programme Noor PV 1, qui comprend la construction d'une centrale PV de 30 MW à Laayoune et d'une centrale PV de 20 MW située à Boujdour.

En Novembre, le Agence Marocaine de l'Energie Solaire (Masen) a signé un contrat d'achat d'électricité (PPA) de 20 ans avec Acwa Power pour le développement des trois projets. La société saoudienne Acwa Power a été désignée à l'issue d'un appel d'offres international pour développer, construire et exploiter les trois centrales dans le cadre d'un programme BOOT (Build, Operate, Own, and Transfer). Acwa Power a signé avec la plus grande société EPC au monde, Sterling and Wilson, pour construire les installations fin novembre.

Masen a alloué des obligations vertes d'un montant de 114.4 millions de dollars pour les projets, qui sont en cours de développement dans le cadre d'une stratégie en trois volets de production indépendante d'électricité (IPP) avec le service public d'électricité marocain ONEE. Les obligations ont été contresignées par les institutions financières locales Al Barid Bank, Attijariwafa Bank, la Caisse Marocaine de Retraite et la Société centrale de réassurance.

La banque publique allemande de développement KfW a accordé un financement de 64.0 millions de dollars pour le projet Noor Ouarzazate IV, dont l'investissement préalable de 74.6 millions de dollars.

juillet 2017

Le Maroc obtient un prêt d'un million de 25 USD pour un projet solaire hybride

Le Maroc obtient un prêt d'un million de 25 USD pour un projet solaire hybride

Le Fonds pour les technologies propres du Fonds d'investissement climatique (CIF CTF) a approuvé un prêt de 25 millions de dollars américains au Maroc pour un projet de production d'énergie solaire grâce à une solution innovante d'énergie solaire hybride (CSP) et photovoltaïque (PV).

Le Banque africaine de développement (BAD) et la Banque mondiale soutiennent le projet d'énergie solaire concentrée de phase I de Midelt avec une allocation supplémentaire de 25 millions de dollars EU en ressources du FTP.

Le directeur de la BAD, Changement climatique et croissance verte, Anthony Nyong, a déclaré qu'en 2015, le monde a connu un changement important dans les investissements CSP du monde développé vers le monde en développement, en particulier au Maroc. Il a déclaré que le programme révolutionnaire Noor CSP du Maroc dans le cadre du CTF, pour lequel ils servent d'agence de mise en œuvre, a été un élément essentiel de ce changement.

Anthony Nyong a également déclaré que le projet augmenterait le développement de l'énergie solaire, améliorerait sa sécurité énergétique et aiderait davantage à diversifier le mix énergétique du pays.

Lire aussi : Le Maroc lance la construction de la centrale photovoltaïque Noor Ouarzazate IV de 70 MW

Les sponsors sélectionnés pour le projet devraient former une société à vocation spéciale pour construire et exploiter les centrales et vendre l'électricité produite à MASEN dans le cadre d'un contrat d'achat d'électricité (CAE) de 25 ans.

Le Plan Solaire contribuera au développement industriel, à la compétitivité et pourrait créer environ 30,000 52 emplois. Le projet contribuera grandement à la réalisation par le gouvernement du Maroc de sa contribution déterminée au niveau national dans le cadre de l'Accord de Paris, y compris son objectif d'atteindre 20 % de la capacité installée à partir d'énergies renouvelables (2030 % à partir du solaire) d'ici XNUMX.

Leandro Azevedo, coordinateur du programme CIF de la BAD et responsable principal du financement climatique, a déclaré qu'à ce jour, le CSP était la technologie d'énergie renouvelable dominante assurant l'électricité pendant les heures de pointe et qu'en ajoutant un composant PV, ils espèrent améliorer la fiabilité de la centrale.

Il a poursuivi en disant que la combinaison de ces deux technologies permettrait au Maroc d'optimiser la répartition de l'électricité produite pendant la journée en garantissant que l'utilisation de la composante CSP pourrait être maximisée pendant la nuit grâce à l'utilisation du stockage thermique.

juin 2018

La centrale solaire thermique marocaine Noor Ouarzazate III mise en service

La centrale solaire thermique marocaine Noor Ouarzazate III mise en service

La centrale solaire thermique marocaine Noor Ouarzazate III a été mise sous tension dans le but de réaliser les tests fonctionnels techniques nécessaires avant sa livraison prévue pour le dernier trimestre de 2018.

La société d'ingénierie espagnole, SENER est responsable de l'ingénierie conceptuelle, de base et de détail de l'usine, de la fourniture des équipements du système de stockage thermique, de la construction du champ solaire ainsi que de la mise en service de l'ensemble de l'usine, de la mise en route du récepteur solaire, du pointage des héliostats vers le récepteur situé au sommet de la tour, à une hauteur de 250 m, pour le préchauffer à 320 ºC.

SENER fait partie du consortium de construction clé en main des usines Noor Ouarzazate I et Noor Ouarzazate II, qui utilisent toutes deux la technologie de l'auge parabolique SENER, et Noor Ouarzazate III, avec des innovations avancées supplémentaires.

Le récepteur haute puissance de 600 MW a été développé en collaboration avec des entreprises marocaines et, une fois en service, il permettra à la centrale d'atteindre une production brute de 150 MW et 7.5 heures de stockage de chaleur et devrait fournir de l'électricité à 1.1 million de personnes dans le pays

Lire aussi: La BAD approuve les 28 millions de dollars US de la Côte d'Ivoire pour des projets hors réseau

Demandes de puissance

La centrale thermique dispose d'une technologie de 7,400 héliostats (HE54) et de récepteur de sel, qui produira suffisamment d'énergie solaire pour répondre aux demandes de 120,000 foyers par an et permettra au Maroc d'éviter les émissions annuelles de 130,000 tonnes métriques de CO2 dans l'atmosphère.

Le Maroc prévoit de produire 42 % de son énergie à partir d'énergies renouvelables d'ici 2020, dont un tiers de ce total provenant de l'énergie solaire, éolienne et hydroélectrique. Dans le cadre d'une économie à faible émission de carbone, le pays d'Afrique du Nord s'est fixé pour objectif de porter la part des énergies renouvelables à 52 % de la consommation totale d'énergie d'ici 2020.

Le Maroc développe les énergies renouvelables car il importe plus de 90% de ses besoins en combustibles fossiles et dépense 12% de son produit intérieur brut en importations d'énergie.

septembre 2018

Derniers tests à faire sur la plus grande centrale solaire du monde au Maroc

Projet Noor Energy 1 CSP

Le Maroc est sur le point d'entreprendre les derniers tests sur Noor Ouarzazate III qui est la plus grande centrale solaire au monde après la première synchronisation de l'énergie solaire concentrée (CSP) de 150 MW. Selon SENER, la société d'ingénierie espagnole responsable de l'ingénierie conceptuelle, de base et détaillée de la centrale, la construction de la centrale est en phase finale et la dernière phase débutera d'ici la fin de l'année.

La centrale solaire dont la capacité est estimée à 580 MW, a été développée en collaboration avec des entreprises marocaines, et une fois en opération, elle permettra à la centrale d'atteindre une production brute de 150 MW et 7.5 heures de stockage de chaleur et de fournir de l'électricité pour 1.1 million de personnes dans le pays.

Lire aussi: La centrale solaire au Maroc Noor Ouarzazate III mise en marche

Noor Ouarzazate III

Noor Ouarzazate III est composé d'un champ solaire de 7,400 54 héliostats HE7.5 du système de suivi très précis de l'entreprise connu sous le nom de « tracker solaire ». La centrale est équipée d'un système de stockage de sels fondus qui lui permet de continuer à produire de l'électricité pendant XNUMX heures sans rayonnement solaire et garantit la capacité de répartition de la centrale. En plus de tous ces éléments clés, SENER a entièrement développé le système de contrôle intégré du récepteur et du champ solaire.

La centrale représente une étape critique du programme marocain d'énergie solaire, qui vise à produire 42% de son énergie électrique à partir d'énergies renouvelables d'ici 2020 et 52% d'ici 2030.

Deuxième unité conçue et construite par SENER

Cette usine est la deuxième unité conçue et construite par SENER utilisant sa propre tour de réception centrale et sa propre technologie de stockage de chaleur par sels fondus, et l'une des premières au monde à appliquer cette configuration à l'échelle commerciale.

La haute performance de cette technologie – le sel fondu atteint des températures plus élevées que les autres technologies CSP, ce qui maximise l'efficacité thermodynamique – permet de gérer l'énergie solaire en l'absence de rayonnement solaire et répond à la demande du réseau. Il s'agit d'une caractéristique unique du CSP qui modifie radicalement le rôle des sources renouvelables dans l'approvisionnement énergétique mondial.

Jan 2021

Le Maroc lance un appel pour un projet Noor PV II de 400 MWc

Projet Noor PV II

Le Agence marocaine pour l'énergie durable (MASEN) a lancé l'appel à projets pour le projet Noor PV II de 400MWc. Cela fait suite à un appel à manifestation d'intérêt (EOI) qui a eu lieu l'année dernière.

L'appel d'offres porte sur la construction de la première phase du complexe Noor PV II. Le projet concerne six sites : Sidi Bennour (48MW), Kelaa sraghna (48MW), Taroudant (36MW), Bejaad (48MW), El Hajeb (36MW) et Ain Beni Mathar (184MW). La capacité donnée est en courant continu (DC).

L'appel à projets sera ouvert aux soumissions d'ici le 31 janvier 2021 et les soumissionnaires retenus seront annoncés au deuxième trimestre. Les contrats doivent être signés au troisième ou quatrième trimestre 2021.

Lire aussi: Subvention de 5 millions de dollars US approuvée pour l'initiative Desert to Power (D2P)

Programme solaire Noor

Le processus d'appel d'offres fait partie du programme solaire marocain Noor qui a été introduit en 2009 dans le but d'ajouter au moins 2 GW d'énergie solaire photovoltaïque à travers le pays. Cela soutient l'objectif du Maroc de porter la part des énergies renouvelables dans son mix électrique installé à 52% d'ici 2030.

La centrale solaire de Noor est un projet phare lancé dans le cadre de l'ambitieuse politique énergétique du Royaume du Maroc. Il est situé sur la commune de Ghessate, dans la province sud de Ouarzazate. La construction de la première phase du projet - Noor I - a débuté en 2013 et s'est achevée en 2016. Le 4 février 2016, le roi Mohammed VI a présidé la cérémonie de mise en service de la première usine et a officiellement lancé la construction des phases II et III du complexe solaire.

Alors que Noor I et Noor II utilisent la technologie de l'énergie solaire concentrée (CSP) pour générer de l'électricité à l'aide de miroirs paraboliques mobiles de 12 mètres de haut, Noor III introduira une variation technologique de la technologie CSP, en utilisant une tour solaire. La quatrième phase utilisera la technologie photovoltaïque.

Signalé en février 2021

Le Maroc prolonge l'appel d'offres pour le projet 400 MWc Noor PV II

Le Agence marocaine pour l'énergie durable (MASEN) prolonge de près de deux semaines la date limite de son appel d'offres pour sélectionner les entreprises pour la mise en œuvre du projet 400MWc Noor PV II, qui est réparti sur six sites à savoir Sidi Bennour (48MW), Kelaa sraghna (48MW), Taroudant (36MW) , Bejaad (48 MW), El Hajeb (36 MW) et Ain Beni Mathar (184 MW).

La date limite était initialement fixée au 31 janvier de cette année, mais maintenant, les producteurs d'électricité indépendants (IPP) intéressés par le projet ont jusqu'au 11 de ce mois pour soumettre leurs offres.

Lire aussi: Construction d'un centre dédié aux réseaux électriques intelligents au Maroc

Masen prévoit d'annoncer les PPI sélectionnés dans ce processus au deuxième trimestre 2021. Ces derniers pourront signer des contrats de concession dès le troisième ou quatrième trimestre de la même année.

Programme solaire Noor

Ce processus d'appel d'offres fait partie du programme solaire marocain Noor qui a été introduit en 2009 dans le but d'ajouter au moins 2 GW d'énergie solaire photovoltaïque à travers le pays. Cela soutient l'objectif du Maroc de porter la part des énergies renouvelables dans son mix électrique installé à 52% d'ici 2030.

La centrale solaire de Noor est un projet phare lancé dans le cadre de l'ambitieuse politique énergétique du Royaume du Maroc. Il est situé sur la commune de Ghessate, dans la province sud de Ouarzazate. La construction de la première phase du projet - Noor I - a débuté en 2013 et s'est achevée en 2016. Le 4 février 2016, le roi Mohammed VI a présidé la cérémonie de mise en service de la première usine et a officiellement lancé la construction des phases II et III du complexe solaire.

Alors que Noor I et Noor II utilisent la technologie de l'énergie solaire concentrée (CSP) pour générer de l'électricité à l'aide de miroirs paraboliques mobiles de 12 mètres de haut, Noor III introduira une variation technologique de la technologie CSP, en utilisant une tour solaire. La quatrième phase utilisera la technologie photovoltaïque.

Si vous avez une remarque ou plus d'informations sur ce post, veuillez partager avec nous dans la section commentaires ci-dessous

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici