AccueilLes plus grands projetsMises à jour du projet énergétique de l'Organisation du fleuve Gambie pour le développement (OMVG)

Mises à jour du projet énergétique de l'Organisation du fleuve Gambie pour le développement (OMVG)

Le projet Dubai World Islands
Le projet Dubai World Islands

Le projet OMVG avance avec la construction des sous-stations Brikama et Jabang OMVG qui seront achevées d'ici la fin de l'année. L'OMVG est également connu sous le nom de projet de l'Organisation de développement du bassin du fleuve Gambie.

Cela a été révélé récemment, lorsque La Société Nationale d'Eau et d'Electricité (NAWEC), une entreprise de services publics basée en Gambie, a visité le projet financé par le GERM dans le but d'effectuer des évaluations et des inspections des travaux en cours. 

Rechercher des pistes de construction
  • Région / Pays

  • Secteur

Selon la Benedict Jarjue, Responsable Qualité et Normes du Département Transmission et Distribution, travaillaient sur la sous-station de Brikama pour connecter l'alimentation électrique de l'OMVG de Brikama à Jabang, où une autre sous-station est en cours de construction, via une ligne de transmission.

L'une des innovations majeures était un centre de contrôle national, qui, selon lui, réduira le fardeau de la NAWEC en éliminant la nécessité pour le personnel de se déplacer de haut en bas pour contrôler leurs réseaux.  Il a également ajouté qu'ils allaient bientôt effectuer les derniers raccordements.

Attentes pour les sous-stations Brikama et Jabang OMVG 

L'achèvement des projets des sous-stations Brikama et Jabang OMVG, selon le responsable des relations publiques de la NAWEC, Pierre Sylva, atténuerait la crise électrique dans la région du Grand Banjul, félicitant les pays impliqués dans le projet pour leur collaboration.

L'entrepreneur du projet de sous-station de Jabang OMVG, TBEA Co., Ltd., qui est un fabricant chinois de transformateurs de puissance et d'autres équipements électriques, et un développeur de projets de transmission, anciennement connu sous le nom de Tebian Electric Apparatus est le projet, garantie de terminer le projet d'ici la fin de l'année.

Représentant de la société de conseil contractuel, Mercados-Aries International, dont la principale responsabilité est de s'assurer que le travail est de haute qualité et de responsabiliser l'entreprise de construction engagée, veille à ce que les normes et la qualité soient atteintes.

Signalé plus tôt

Fév 2017

Projet hydroélectrique de 20 MW à Saltinho en Afrique de l'Ouest à construire

Gambie Organisation de bassin fluvial (OMVG) prépare et structure le projet de construction de la centrale hydroélectrique au fil de l'eau de Saltinho de 20 MW en Afrique de l'Ouest - Guinée-Bissau. La centrale hydroélectrique sera construite sur la rivière Corubal.

L'OMVG est une organisation d'États membres régionaux cherchant à promouvoir le partage de l'énergie et à améliorer la qualité de l'alimentation électrique au Sénégal, en Guinée, en Guinée-Bissau et en Gambie.

Le projet Saltinho fait partie d'un extension du réseau régional plus large projet qui interconnectera les réseaux électriques des États membres de l'OMVG. Le projet d'extension est financé par plusieurs organisations, dont la Banque africaine de développement (BAD) à travers son Fonds pour l'énergie durable en Afrique, le Fonds des Nations Unies pour le développement industriel, le Centre pour les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique de la CEDEAO et le Banque autrichienne de développement, selon l'OMVG.

Selon un rapport de la BAD de 2015, le projet énergétique régional de l'OMVG comprend également une centrale hydroélectrique proposée de 128 MW qui produira annuellement 402 GWh et un réseau d'interconnexion de 1,677 15 kilomètres comprenant 204 postes de transformation et deux centres de répartition. Le projet régional est estimé à environ XNUMX millions de dollars US

Cependant, l'objectif principal de ce projet est de renforcer la coopération et l'intégration régionale dans le secteur de l'énergie en construisant des énergies renouvelables et à faible coût pour les quatre pays. L'organisation injectera davantage d'efforts pour améliorer le bien-être des personnes et promouvoir le développement économique dans la région.

Ce projet sera mis en œuvre dans les pays de l'OMVG, notamment le Sénégal, la Guinée, la Gambie et la Guinée Bissau. Le projet comprend la Composante 1 : Interconnexion T-Line Composante 2 : Barrage de Kaleta Composante 3 : Assistance Technique 4 : Composante du Barrage de Sambangalou. La Banque africaine de développement prévoit de fournir un financement de 180 millions de dollars pour ce projet.

août 2018

Le projet hydroélectrique du barrage de Samba Ngallo en Guinée pour atteindre la Gambie

Le gouvernement gambien, par l'intermédiaire des responsables du projet de développement du bassin du fleuve Gambie (OMVG), a annoncé que la ligne de transmission et de distribution d'interconnexion pour l'alimentation hydroélectrique du projet de barrage de Samba Ngallo en Guinée atteindra la Gambie en 2019.

Fafa Sanyang, ministre de l'Énergie de la Gambie, a confirmé la nouvelle et s'est félicité que le projet d'interconnexion de l'OMVG placera la feuille de route énergétique du pays sur une voie positive en ouvrant le marché de l'énergie de la région.

« Le projet fait partie de la feuille de route énergétique de la Gambie et l'une des sources d'énergie les moins chères et les plus propres. Il ouvre également le marché de l'énergie en Afrique de l'Ouest. D'autres barrages sont en cours de construction et prêts, et nous visons à approvisionner toute l'Afrique de l'Ouest », a déclaré Fafa Sanyang.

Lisez aussi: Le projet hydroélectrique de Karuma en Ouganda est sur le point d'achever sa première turbine

Projet d'interconnexion OMVG

Le projet d'interconnexion OMVG consiste en la construction de la première phase de 1,677 225 km de réseau de transmission de 88 volts capable de gérer XNUMX MW d'énergie. Il s'agira de l'extension du réseau de transport du West African Power Pool.

La deuxième phase du projet comprendra la construction de 15 sous-stations de 225/30 kW chacune. Deux des sous-stations seront construites en Gambie. Le projet devrait prendre 18 mois pour achever les travaux de transmission sur le réseau. Les autres pays membres du projet sont le Sénégal, la Guinée Bissau et la Guinée Conakry.

« La construction des lignes de transmission de l'OMVG a atteint aujourd'hui 16 entrepreneurs, et les matériaux pour les lignes d'interconnexion sont déjà sur le terrain dans les quatre pays. Nous examinons l'énergie renouvelable des barrages à distribuer aux pays », a déclaré le Dr Antonio Serifo Embalo, président du conseil des ministres de l'OMVG.

«Nous avons déjà mobilisé le financement, qui est de US $ 722. Les quatre pays ont signé les contrats. Nous travaillons également sur les lignes de transport et de distribution de la Gambie au Sénégal », a-t-il ajouté.

décembre 2019

Des projets de centrale solaire de 360mW en Tunisie remportés

Trois projets de centrales solaires en Tunisie totalisant environ 360 MW ont été attribués à Scatec Solar ayant remporté un appel d'offres international lancé par le ministère tunisien de l'Industrie et des PME au début de cette année.

Scatec Solar

« Nous sommes ravis d'avoir sécurisé nos premiers projets en Tunisie et de l'opportunité qu'ils offrent de soutenir l'objectif du gouvernement d'atteindre 30 % de production d'électricité à partir d'énergies renouvelables d'ici 2030. Nous apportons avec nous une solide expérience du développement, de l'exécution et de l'exploitation réussis de projets en Tunisie. l'Afrique et le Moyen-Orient au cours des dernières années », a déclaré Raymond Carlsen, PDG de Scatec Solar.

Centrales solaires 360mw

Les projets de centrales solaires en Tunisie sont censés être d'une capacité de 60 MW, 60 MW et 240 MW auront leurs emplacements à Tozeur, Sidi Bouzid et Tataouine respectivement. Les centrales solaires seront sous un PPA de 20 ans avec Société tunisienne de l'électricité et du gaz (STEG).

Les centrales solaires devraient générer environ 830 GWh par an, suffisamment d'électricité pour alimenter plus de 300,000 480,000 foyers tunisiens par an et économiser 2 XNUMX tonnes d'émissions de COXNUMX chaque année. Scatec Solar jouera un rôle de premier plan en tant qu'investisseur dans les projets. La société sera également le fournisseur d'ingénierie, d'approvisionnement et de construction (EPC) et fournira également les services d'exploitation et de maintenance ainsi que de gestion des actifs aux centrales électriques.

Actuellement, la Tunisie satisfait plus de 90 % de sa demande d'électricité à partir du pétrole et du gaz, ce qui pèse lourdement sur son économie. La disponibilité d'énergie solaire renouvelable à partir d'un ensoleillement abondant et la baisse du prix des systèmes photovoltaïques ont permis au gouvernement de se tourner vers le développement de cette ressource.

Ce projet est l'une des nombreuses initiatives visant à utiliser des partenariats public-privé pour développer la capacité d'énergie solaire dans le pays, qui s'élève actuellement à environ 35 MW. La stratégie du gouvernement tunisien est d'augmenter la production d'énergie renouvelable à 4.7 Gw d'ici 2030.

juillet 2021

Le Sénégal accorde 35.26M US pour la construction de la ligne de transport d'électricité de Tanaff à Ziguinchor

Les Export-Import (Exim) Banque de l'Inde a accordé à la république du Sénégal un crédit acheteur (financement accordé par une banque à un acheteur étranger, lui permettant de payer un fournisseur de biens et services en espèces) de 35.26 M$ US pour la construction d'une ligne de transport d'électricité de 225 kV Tanaff à Ziguinchor .

L'accord de prêt y relatif a été signé à Dakar, la capitale du pays d'Afrique de l'Ouest, entre Selva Kumar, le représentant résident d'Exim Bank India à Abidjan, et Amadou Hott, le ministre sénégalais de l'économie, du plan et de la coopération.

À propos du projet

Le projet en question comprend la construction d'une ligne aérienne de transport d'électricité d'environ 92 kilomètres de Tanaff à Ziguinchor ainsi que des extensions de baie à Tanaff et Ziguinchor.

Il sera mis en œuvre par Kalpataru Power Transmission Ltd, filiale du groupe Kalpataru et l'un des plus grands acteurs mondiaux du secteur de la transmission d'électricité et des infrastructures EPC.

Le projet vise à sécuriser l'approvisionnement en électricité de la partie sud du Sénégal, en particulier Tambacounda, Ziguinchor et Tanaff, une fois achevé, et de réduire les coûts d'exploitation et le prix du kilowattheure.

Il initiera également l'interconnexion de la ligne de transport d'électricité de 225 kV avec le projet énergétique de l'Organisation de développement du bassin du fleuve Gambie (OMVG) qui comprend les installations hydroélectriques de Sambangalou ( 128 MW) - au Sénégal - et Kaléta (240 MW) - au Guinée -, ainsi qu'une ligne d'interconnexion 225 kV et les postes associés.

Le projet énergétique de l'OMVG

Le Projet Énergie OMVG est développé par le Organisation de développement du bassin du fleuve Gambie (OMVG), qui est une organisation sous-régionale chargée de mettre en œuvre les programmes de développement intégré de la Gambie, de la Guinée, de la Guinée Bissau et du Sénégal, en vue de l'exploitation harmonieuse des ressources communes des fleuves Gambie, Kayanga-Géba et Koliba-Corubal.

Si vous avez besoin de plus d'informations sur ce projet. Statut actuel, contacts de l'équipe du projet, etc. Veuillez Contact

(Notez qu'il s'agit d'un service premium)

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici