Société des services publics des Seychelles

Home » Projets » Société des services publics des Seychelles

banque d'investissement européenneL'eau potable aux Seychelles, actuellement menacée par des précipitations irrégulières et des périodes de sécheresse plus longues, sera sécurisée grâce à un programme d'investissement soutenu par un financement de 27 millions d'euros de la Banque européenne d'investissement.

Les mises à niveau prévues du réseau d'eau de l'île protégeront également la propreté de l'eau grâce à de nouvelles installations d'égout et des mesures visant à réduire les pertes d'eau.

Le financement du projet a été officiellement convenu aujourd'hui lors d'une cérémonie de signature à Port Victoria en présence de représentants du ministère des Finances, du ministère des Affaires étrangères, de la Public Utilities Corporation, de l'Union européenne et de la Banque européenne d'investissement. Des ambassadeurs britannique et français étaient également présents, ainsi que des représentants de l'Agence française de développement, qui cofinanceront les investissements.

Le programme d'eau et d'assainissement des Seychelles aidera la Seychelles Public Utilities Corporation à atténuer les pénuries d'eau grâce au renouvellement et à l'expansion de l'approvisionnement en eau sur les 3 îles principales afin de réduire les pertes d'eau, d'améliorer l'efficacité énergétique et d'accroître la résilience de l'approvisionnement en eau à un climat de plus en plus incertain et moins modèles de précipitations prévisibles.

La modernisation des installations d'égouts existantes à Mahé et la construction de nouvelles infrastructures d'assainissement à La Digue permettront de réduire le risque de contamination des eaux souterraines utilisées pour l'eau potable. Le programme contribuera également à améliorer la gestion des risques de catastrophe environnementale et naturelle et la gestion globale de l'eau.

«Le financement et l'assistance technique européens assureront l'approvisionnement en eau potable des Seychelles pour les années à venir. La Banque européenne d'investissement reconnaît les divers défis techniques requis par les petites îles pour lutter contre le changement climatique. » a déclaré Plutarchos Sakellaris, vice-président de la Banque européenne d'investissement.

«Faire face à la situation de l'approvisionnement en eau potable est d'une grande importance pour la population des Seychelles, ainsi que pour soutenir son économie qui est dans une très bonne phase de reprise», a déclaré Alessandro Mariani, ambassadeur, chef de la délégation de l'UE aux Seychelles. Il a également profité de l'occasion pour souligner les relations exemplaires entre les Seychelles et l'Union européenne. «Ils sont excellents. La qualité du dialogue entre l'UE et ses États membres, d'une part, et le gouvernement des Seychelles est la clé de ces bonnes relations et résultats », a-t-il déclaré.

«Nous nous félicitons de cette aide qui renforcera considérablement nos efforts pour nous assurer que nous disposons toujours de bonnes infrastructures pour soutenir la croissance et améliorer notre qualité de vie», a déclaré Ahmed Afif, secrétaire principal du ministère des Finances.

Les projets spécifiques qui bénéficieront du programme comprennent un vaste programme de réduction de l'eau non rémunérée, y compris les pertes techniques et commerciales, l'augmentation de la capacité de 4 usines de dessalement existantes à Mahé, La Digue et Praslin, l'amélioration des usines de traitement des eaux Hermitage et Cascade , un premier réseau d'assainissement à La Digue et des extensions du réseau d'assainissement de Mahé. Le réseau d'eau sera également rationalisé pour améliorer la gestion de la pression et réduire les fuites.

Les subventions du Fonds européen de développement soutiendront les préparatifs visant à améliorer l'efficacité énergétique, la demande en eau et la gestion des ressources et la planification des catastrophes liées au programme d'investissement.

En outre, des subventions seront accordées pour un programme de renforcement des capacités de la Public Utilities Corporation, ainsi qu'une importante bonification d'intérêt pour réduire le coût de financement des Seychelles. Au total, des subventions de plus de 7 millions d'euros sont prévues pour soutenir le programme d'investissements et sont combinées avec le prêt de 27 millions d'euros de la BEI.

Le projet représente le premier projet d'eau soutenu par la Banque européenne d'investissement en Afrique qui se concentre spécifiquement sur la réduction de la menace et la préparation à long terme du changement climatique. L'initiative cherchera à la fois à éviter une crise de l'eau qui pourrait constituer une menace sérieuse pour l'activité économique et à mieux gérer les eaux usées pour éviter les risques sanitaires et la contamination de l'eau. En 2011, des pénuries d'eau entravées par une grave sécheresse et un approvisionnement limité en eau ont conduit à une limitation de l'approvisionnement à quelques heures par jour.

Le financement de la Banque européenne d'investissement représentera environ 41% des coûts globaux du projet. D'autres appuis sont attendus du gouvernement des Seycelles et de la Public Utilities Corporation, ainsi que du Fonds européen de développement, du don de la Facilité africaine de l'eau, de l'Agence française de développement et de la Banque africaine de développement.