Lancement d'un appel d'offres pour un projet de parc éolien de 400 MW au Maroc

Accueil » Projets » Lancement d'un appel d'offres pour un projet de parc éolien de 400 MW au Maroc

Agence marocaine pour l'énergie durable (Masen) Vendredi a eu lieu le lancement d'un cycle de pré-qualification pour la construction et l'exploitation d'un complexe de parc éolien marocain de 400 MW qui sera situé dans la partie nord du Maroc. Également connu sous le nom de Nassim Nord, le projet éolien comprend 150 MW de Koudia Al Baida, situé dans les provinces septentrionales de Fahs Anjra et M'diq-Fnideq.

En outre, le projet impliquera la construction d'un colossal Nassim Dar Chaoui de 250 MW situé dans la région des provinces de Tanger et de Tétouan, comme l'a révélé MASEN dans un communiqué.

Date limite de soumission des offres pour le projet de parc éolien marocain de 400 MW

La date limite de soumission des offres de l'entreprise concernant le projet a été fixée au 24 juin.th. « En conséquence, si la structure de financement du projet, ce tout nouveau programme vise à promouvoir un plus grand engagement du secteur privé dans le déploiement des énergies renouvelables, les banques commerciales participant, tant au Maroc qu'au niveau international, à son financement. », précise le communiqué.

Ce prochain projet éolien s'inscrit dans la stratégie du Maroc visant à accroître sa capacité globale d'énergie renouvelable, dans le but de garantir que les énergies renouvelables contribuent à au moins 52 % de son électricité d'ici la fin de la décennie.

L'aspect crucial de ce projet éolien est le projet phare du pays, le colossal Noor Midelt. Cette entreprise devrait intégrer à la fois les technologies solaires photovoltaïques (PV) et celles de l'énergie solaire concentrée (CSP). Le projet est mené par phases progressives continues.

Le Maroc devient le géant de l’énergie éolienne en Afrique

Dans le secteur de l’énergie éolienne, le Maroc et l’Afrique du Sud sont tous deux les leaders du continent africain en matière de production d’énergie renouvelable. Comme indiqué dans un rapport publié par le Global Wind Energy Council au mois d'octobre 2023, les projets opérationnels et en construction au Maroc dont la mise en service était prévue en 2023 s'élevaient à 9 GW à la fin de l'année. 2020. Ce rapport a souligné le Maroc comme une région avec une capacité éolienne en croissance constante. Le parc éolien de Koudia Al Baida, situé à la périphérie de Tanger, devrait passer d'une capacité de 54 MW à 120 MW, puis être mis à niveau jusqu'à une capacité impressionnante de 200 MW.

Contribution du secteur privé au secteur de l’énergie éolienne au Maroc

La dynamique positive enregistrée dans la croissance du secteur de l'énergie éolienne est également attribuée à l'engagement des opérateurs du secteur privé. Ces opérateurs tentent de rattraper leur retard dans la transition du secteur des énergies vertes. En outre, les industries marocaines prennent de plus en plus le contrôle de leurs besoins énergétiques industriels en construisant leurs propres parcs éoliens pour produire de l'énergie propre. Enfin, les secteurs cruciaux de l'économie marocaine, comme le secteur de la production de ciment et d'engrais, ont tous adopté l'incorporation. d'énergie éolienne pour alimenter leurs opérations industrielles. De grandes entreprises comme Groupe OCP, le LafagerHolcim, et même Société Cimat font partie des entreprises leader au Maroc qui sont à l'avant-garde de cette initiative en matière d'énergie verte.

A lire également: KenGen va construire une centrale éolienne de plusieurs milliards de dollars à Marsabit, qui devrait devenir le deuxième plus grand projet d'énergie éolienne au Kenya

Accord de 600 millions de dollars conclu par l'AMEA pour la construction du projet d'énergie éolienne Aysha en Éthiopie ; Le plus grand projet éolien de la Corne de l’Afrique

KenGen va construire une entreprise éolienne de 1 GW au Kenya, qui devrait être la plus grande d'Afrique