Accueil Actualités Afrique La Namibie et l'Angola vont développer un barrage hydroélectrique transfrontalier à Baynes

La Namibie et l'Angola vont développer un barrage hydroélectrique transfrontalier à Baynes

Les gouvernements de l'Angola et de la Namibie ont signé des accords bilatéraux pour la construction d'un barrage hydroélectrique transfrontalier de Baynes. Ministre angolais de l'énergie et Water SE João Baptista Borges a fait l'annonce et a déclaré que l'accord permettra le lancement d'un appel d'offres public pour la sélection d'une entreprise de construction pour le projet, conformément au calendrier proposé.

«Si nous respectons le calendrier de l'accord, nous pouvons respecter les délais, car il y a un grand intérêt pour ce projet binational», a déclaré le ministre João Baptista Borges.

Lire aussi: La construction du projet hydroélectrique de Mambilla au Nigeria commencera avant la fin de 2020

Barrage hydroélectrique de Baynes

La construction du barrage hydroélectrique de Baynes s'inscrit dans la vision Energy 2025 d'Angola, qui se concentre sur la création de capacités et de capacités de distribution accrues, soutenues par de nouvelles énergies renouvelables et des investissements du secteur privé dans de nouveaux projets de production d'électricité. Le barrage hydroélectrique prévu sera situé sur la rivière Cunene, à la frontière entre l'Angola et la Namibie.

La construction devrait commencer en 2021 et sa date d'achèvement est prévue pour 2025. Elle devrait coûter 1.2 milliard de dollars US; des études de faisabilité du projet ont déjà été réalisées. Selon l'accord, sur les 600 MW qui seront produits par la centrale, 300 MW seront dirigés respectivement vers l'Angola et la Namibie.

La Namibie a un énorme potentiel de production d'énergie solaire. Le pays est le plus sec du continent africain, avec 300 jours de soleil par an. Le pays vise à ce que 70% de sa capacité électrique installée provienne de sources renouvelables d'ici 2030. En revanche, l'Angola ne dispose que de 14 MW de capacité de production d'énergie propre non hydroélectrique, entièrement hors réseau. Le plan national sur les énergies renouvelables vise 800 MW de capacité, y compris l'éolien et la biomasse.

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!