L'Ouganda va construire un lac artificiel dans la sous-région de Karamoja

Accueil » Actualités » L'Ouganda va construire un lac artificiel dans la sous-région de Karamoja

Le gouvernement ougandais a annoncé son intention de développer un lac artificiel dans la sous-région de Karamoja pour répondre aux besoins des agriculteurs de la région.

Le sortant Ministre des Affaires du Karamoja, M. John Byabagambi a déclaré que les études de faisabilité et la conception du projet du lac artificiel de Karamoja ont déjà été achevées pour ouvrir la voie aux travaux de construction.

En cédant le bureau à son successeur, le Dr Mary Goretti Kitutu, M. Byabagambi a également annoncé que le président Museveni et le président kenyan Uhuru Kenyatta ont signé le protocole d'accord (MoU) pour la construction du lac.

Le lac artificiel reposera sur un terrain de 10,000 40 hectares dans la localité de Lopei située entre les districts de Moroto et Kotido. Il aura une capacité de stockage de 3 millions de m6 et l'eau stockée sera également utilisée pour produire de l'électricité, alimentant XNUMX MW dans le réseau électrique national ougandais.

Lisez aussi:Nwsc de l'Ouganda va reprendre la construction du projet d'eau de Kahengye au point mort

Changement climatique

Une fois terminé, le projet de lac de 100 millions de dollars américains bénéficiera aux agriculteurs et aux éleveurs des districts de Napak, Moroto, Kotido et Abim dans la sous-région de Karamoja, ainsi qu'à la communauté Pokot, qui réside entre le Kenya et l'Ouganda à l'est.

L'agriculture ougandaise est vulnérable au changement climatique, à la sécheresse accrue et aux précipitations inégales. L'eau disponible dans la sous-région de Karamoja provient actuellement de barrages situés à distance des agglomérations, notamment le barrage de Kobebe à Moroto, qui s'est maintenant complètement asséché et la structure s'est fissurée en raison de la sécheresse. Construite en 2010, l'installation accueillait plus de 5 millions d'animaux par jour, avec une capacité de stockage de 2.3 millions de m3.

Le lac artificiel devrait améliorer la résilience des populations vulnérables. Le gouvernement renforcera encore la résilience des Ougandais au changement climatique, grâce à la construction de 20 barrages de vallée à travers le pays.

92