AccueilIliad

Iliad

Le directeur général Eugene Beneke a déclaré que le groupe se repositionnait pour une croissance future et que dans le cadre de ce processus, il réalignait une partie de son portefeuille. Conformément à cela et au relevé de compte émis depuis les locaux, Iliad Africa Ltd a enregistré une perte de résultat de 212,2 cents par action pendant six mois clos le 30 juin 2011 (30 juin 2010: bénéfice de 15,1 cents par action).

Cela comprend des coûts d'ajustement ponctuels du portefeuille de 68 millions de rands et une dépréciation d'actifs incorporels de 250 millions de rands, principalement liés aux activités Campwell Hardware et Thorpe Timber d'Iliad.

Rechercher des pistes de construction
  • Région / Pays

  • Secteur

Iliad se concentre sur l'approvisionnement, la distribution, la vente en gros et la vente au détail de matériaux de construction généraux et spécialisés pour une gamme de clients, des entrepreneurs à grande échelle aux propriétaires de bricolage, à travers 103 magasins dans tout le pays.

Beneke poursuit en déclarant: «En raison d'un ralentissement important dans le secteur du bâtiment et de la construction, les branches sous-performantes ont été rationalisées au cours de la période et certaines entreprises ont été mises en vente.» Les deux activités Specialized Q Lite et SDT ont été mises en vente. Il estime que ce réalignement, représentant moins de 5% du chiffre d'affaires, renforcera le portefeuille national du groupe en concentrant les ressources financières et humaines dans des pôles rentables, et réduira la base de dépenses d'environ 8%.

En excluant ces coûts exceptionnels, le groupe a enregistré un résultat opérationnel de 11,5 millions de rands pour la période intermédiaire, contre 35,2 millions de rands au premier semestre 2010.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 4,6%, principalement en raison de la bonne performance des régions intérieures de la division générale des matériaux de construction d'Iliad. Beneke affirme que les résultats des autres parties du groupe reflètent l'environnement commercial toujours modéré, la reprise marginale des plans de construction adoptés et le ralentissement prolongé de la phase finale de l'industrie.

Les charges d'une année sur l'autre (hors frais d'ajustement de portefeuille ponctuels et dépréciations d'immobilisations incorporelles) ont augmenté de 7%, entre autres, en raison des coûts liés aux initiatives stratégiques, tandis que la baisse de la marge brute reflète un environnement commercial extrêmement concurrentiel.

Iliad a terminé le semestre avec un découvert de 55 millions de rands, contre 16 millions de rands au 30 juin 2010. «La réduction est principalement due au paiement de l'activité DOH, à l'investissement dans le fonds de roulement et aux coûts ponctuels associés à l'ajustement du portefeuille. », Note Beneke. Conformément à la politique du groupe, aucune distribution intermédiaire n'a été déclarée.

En se repositionnant pour une croissance future durable, Beneke affirme qu'Iliad introduit des initiatives stratégiques clés, notamment une marque globale dans sa division General Building Material (GBM) et consolide la plate-forme de planification des ressources d'entreprise du groupe.

Commentant les conditions du marché, Beneke affirme que les deux dernières années ont été une période difficile pour l'industrie de la fourniture de matériaux de construction. «L'accent permanent d'Iliad sur les achats, l'amélioration des structures de coûts et l'efficacité opérationnelle a dans une certaine mesure contrecarré ces conditions. Le marché résidentiel a encore ralenti au cours de la période, les plans de construction adoptés commençant à peine à se remettre de la base basse de 2009. Le marché non résidentiel et le marché des ajouts et des modifications continuent de refléter des circonstances macro-économiques défavorables, peut-être mieux illustrées par et le déclassement intensifié au niveau de la finition, les consommateurs recherchant une valeur par rapport à un revenu disponible limité. »

Beneke estime que l'industrie des matériaux de construction s'adapte aux nouvelles conditions commerciales après les niveaux insoutenables de 2004 à 2011. «Les efficiences infrastructurelles mises en œuvre au cours de la période, les objectifs de performance stricts, le réalignement du portefeuille et la mise en œuvre d'initiatives stratégiques positionnent bien le groupe pour capitaliser sur opportunités lorsque la croissance revient sur le marché. Associé à un portefeuille rationalisé et rentable et à un projet d'amélioration commerciale de deux ans, Iliad est bien positionné pour une croissance durable et une expansion stratégique. »

Si vous avez une remarque ou plus d'informations sur ce post, veuillez partager avec nous dans la section commentaires ci-dessous

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici