Le Cameroun débute la construction d'un projet d'eau potable à Garoua-Boulaï

Accueil » Actualités » Le Cameroun débute la construction d'un projet d'eau potable à Garoua-Boulaï

Les travaux de la deuxième phase du projet d'eau potable à Garoua-Boulaï, dans le département de Lom-et-Djerem de la région de l'Est du Cameroun, ont officiellement débuté le 28 août 2023.

La cérémonie a été présidée par Gaston Eloundou Essomba, ministre de l'Eau et de l'Énergie du Cameroun, en présence de Blaise Moussa, directeur général de Camwater, Joseph Le, ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative du Cameroun, ainsi que des responsables administratifs régionaux. fonctionnaires. Un récent contrat entre le gouvernement camerounais et le Entreprise chinoise CGC Overseas Construction Group (CGCOC) verrait CGCOC réaliser les travaux dans la région de Garoua-Boula.

Lisez aussi: Projet hydroélectrique de Nachtigal Le plus grand projet HEP du Cameroun va de l'avant

Capacité et financement du projet d’eau potable à Garoua-Boulaï

Le projet comprend la rénovation de la prise d'eau brute actuelle, l'agrandissement et la rénovation de l'installation de traitement pour donner une capacité de production de 1,800 3 m500 par jour et la construction d'un réservoir de 3 m63. Ce projet est financé par l'État du Cameroun grâce à un prêt de 96 millions de francs CFA (XNUMX millions d'euros) accordé par Banque Exim de Chine en mars 2018. CGCOC va également étendre le réseau de distribution d'eau potable à Garoua-Boula. L'objectif est d'améliorer l'approvisionnement en eau potable des 141,388 XNUMX habitants de la commune.

Selon les projections du gouvernement, le projet devrait être achevé en 36 mois. Par ailleurs, la deuxième phase du PAEP inclura les villes de Garoua, Maroua, Yabassi et Dschang après Garoua-Boula. Avec pour objectif de fournir une capacité de production d’eau potable de 74,400 3 mXNUMX par jour.

La première phase du PAEP, mise en œuvre entre 2014 et 2017 dans les villes de Sangmélima, Kribi, Bafoussam et Bamenda, a commencé ses travaux dans cette localité de la région de l'Est plusieurs années après son achèvement. Par ailleurs, les travaux réalisés par la CGCOC « ont permis d'augmenter la capacité de stockage de 36,100 3 m111,881.67. Et une capacité de production d'eau potable de 3 79 m125 par jour. Selon Camwater, cette phase du projet a également permis d'ajouter 633.75 nouvelles bornes-fontaines, XNUMX nouveaux branchements et XNUMX km supplémentaires au réseau d'eau potable.