Discussions avec Siemens pour le développement d'un tramway à Luanda

Home » Actualité » Discussions avec Siemens pour le développement d'un tramway à Luanda

La capitale de l'Angola recevra bientôt sa première ligne de tramway à Luanda. Tout ce qu'on attend de ce projet, c'est le partenariat entre le gouvernement angolais et la société allemande. Siemens être légitimé pour le moment.
Afin d'ajuster la croissance démographique actuelle avec des infrastructures de transport respectueuses de l'environnement, l'Angola cherche à promouvoir des mesures alternatives vers le développement durable.

Il prévoit tout d'abord de doter Luanda, sa capitale, d'un tramway qui compte déjà une population croissante de plus de neuf millions d'habitants. Un accord est également en cours d'élaboration entre le groupe d'ingénierie allemand Siemens (à travers sa filiale Siemens Mobility) et le projet Luanda Light Railway.

En outre, elle entreprendra l'acquisition de systèmes de signalisation, de télécommunications et d'alimentation électrique de traction sur un tronçon de 149 km, ainsi que la supervision du développement et de l'exploitation du système de contrôle du trafic du futur tramway de Luanda. Il s’agit d’un pays d’Afrique centrale qui utilise traditionnellement les taxis et les bus pour le transport et cette initiative sera la première du genre.

Coût de construction du tramway de Luanda

La première de ces doubles voies mesure environ 39 km, coûte 1.3 milliard de livres sterling et est financée conjointement par le ministère angolais des Finances et par le secteur privé.

Les nouvelles voies comprendront le système de tramways africains composé de treize sections urbaines qui fonctionnent pour le compte de quinze villes dans plus de quinze pays d'Afrique. Il comprend six lignes en activité s'étendant sur une centaine de kilomètres et comptant 155 stations. Un échantillon comprend Casabl. Cependant, le plus grand nombre de stations (172) est enregistré pour l'Algérie dans toute l'Afrique du Nord, suivi de sept tramways dans des villes comme Aligers, Constantine, Oran et Sétif, entre autres. Au contraire, l'Afrique de l'Est tient bon depuis 2015 et le tramway d'Addis-Abeba accueille plus de cent vingt mille passagers dans et autour de la capitale éthiopienne.

A lire également L'Angola inaugure un nouvel aéroport international Dr António Agostinho Neto, d'une valeur de 3 milliards de dollars