Des pourparlers cruciaux en cours sur le développement du projet Sapakara South-Krab Dagu au Suriname

Accueil » Projets » Des pourparlers cruciaux en cours sur le développement du projet Sapakara South-Krab Dagu au Suriname

Pourparlers critiques entre SBM Offshore et modec sont en cours concernant la construction de la coque du projet Sapakara South-Krab Dagu et des dessus d'un navire flottant de production, de stockage et de déchargement. Situé au Suriname, le projet, d'un coût de 9 milliards de dollars, appartiendrait à un géant pétrolier. TotalEnergies.

Un contrat d'ingénierie, de construction et d'approvisionnement serait obtenu l'année prochaine par l'un des deux géants du FPSO. Le lauréat du contrat fournira au premier projet en eau profonde du Suriname un FPSO de 200,000 XNUMX barils par jour. Les deux sont actuellement engagés dans un concours de design.

A lire également: Début des installations en surface de l’oléoduc d’Afrique de l’Est (EACOP)

SBM et Modec évalueraient leurs meilleures alternatives techniques mais aussi commerciales. Cela fait partie de leur ingénierie préalable ainsi que de leurs études de conception. Les sociétés explorent des chantiers en Chine adaptés à la construction de coques et de dessus de FPSO.

Selon l'entrepreneur, Modec et CIMC Tombolas, un chantier chinois, se sont également associés pour réaliser le projet FPSO. Aucune autre collaboration ne devrait avoir lieu avec l'expert flottant japonais pour exécuter le projet. Un processus d'appel d'offres a été lancé par SBM, un entrepreneur néerlandais pour identifier un chantier où la coque sera construite.

Qui sont les prétendants au contrat ?

Chine Marchands Industrie lourde (CMHI), et Construction navale de Shanghai Waigaoqiao (SWS), font partie des prétendants au contrat. Ils ont également été désignés comme entrepreneurs par SBM pour construire des FPSO. Les travaux seront réalisés dans le cadre du programme générique de conception de coque Fast4Ward de la société.

Actuellement entrepris par CMHI, on dit que pour son projet au Suriname, SBM aurait manifesté son intérêt à proposer à son Multi-Purpose Floater C, la troisième coque de la stratégie Fast4Ward.

Le premier pétrole devrait sortir du projet de TotalEnergies en 2027. Cependant, on craint que d'autres projets en retard dans le chantier puissent être affectés négativement par la présence des FPSO sur le quai de CMHI pendant environ deux ans. On dit que la coque Multi-Purpose Floater C sera livrée l'année prochaine par CMHI.

Le chantier de secours du projet Sapakara South-Krab Dagu

SWS serait le chantier de secours pour le projet au Suriname au cas où l'offre de SBM serait déclinée par CMHI.

Selon les observateurs du marché, SBM et SWS sont en pourparlers pour la construction du prochain FPSO Fast4Ward de SBM. Appelé MPF 6, il est probable qu'il soit destiné au projet du Suriname.

En préparation de l'appel d'offres, SBM et Modec ont commencé l'ingénierie préalable ainsi que les études de conception du FPSO. Il produira du pétrole à partir de Sapakara-Krab Dagu.

Mi-septembre, TotalEnergies et l'indépendant américain Société APA, collaborant à la réalisation du projet Block 58, a lancé des études de développement pour ce projet coûteux de champ pétrolifère.

Pour fin 2025, la dernière décision d'investissement a été ciblée sur le complexe Sapakara South-Krab Dagu, doté d'un gisement de 700 millions de barils.

À environ 150 kilomètres de la côte du Suriname, le FPSO proposé sera connecté aux puits sous-marins dans l'eau. Les eaux seront également ont des profondeurs allant de 100 à 1000 mètres.