Projet Kingfisher Development Area (KFDA) en Ouganda

Accueil » Actualité » Projet Kingfisher Development Area (KFDA) en Ouganda

Les travaux de forage de pétrole pour la production commerciale à la zone de développement de Kingfisher (KFDA) dans le district de la région occidentale de Kikuube ont commencé. Cela fait suite au lancement du développement par le président ougandais Yoweri Museveni.

Les travaux seront effectués à l'aide de la plate-forme qui a été transportée dans ce pays d'Afrique de l'Est en août dernier et assemblée en novembre. Selon certaines informations, le processus aboutira à une production commerciale à la fin de 2025, mais pourrait s'étendre jusqu'en 2026.

Résumé du projet

Exploitée par CUL, la zone de développement Kingfisher (KFDA) couvre le champ Kingfisher situé dans le district de Kikuube. Il existe des plans pour de futurs raccordements des champs Mputa-Nzizi-Waraga à Kaiso-Tonya, dans le district de Hoima.

Le projet comprend le développement d'une Central Processing Facility (CPF) d'une capacité de 40,000 31 barils de pétrole par jour et de 11 puits, comprenant 20 injecteurs et 4 producteurs qui seront forés sur XNUMX puits.

En outre, la zone de développement de Kingfisher (KFDA) comprend 19 kilomètres de conduites d'écoulement pour relier les champs au CPF, un pipeline d'alimentation de 46 kilomètres de 12 pouces du CPF à Buhuka au centre d'exportation et à la raffinerie de Kabaale, dans le district de Hoima.

De plus, il comprendra la station de prélèvement d'eau du lac et des infrastructures de soutien telles que des camps temporaires et permanents, une cour de matériaux, une jetée et plusieurs routes d'accès, entre autres.

Signalé plus tôt

Jan 2020

L'Ouganda va développer 5 milliards de dollars de gisements de pétrole

L'Ouganda prévoit de développer les champs pétrolifères de Kingfisher et Tilega pour un coût de 5 milliards de dollars américains dans le but d'accélérer la croissance de son industrie pétrolière. Les deux champs pétrolifères font actuellement l'objet d'un litige fiscal entre le gouvernement et trois compagnies pétrolières.

Selon le secrétaire permanent à l'Énergie, Robert Kasande, ce montant fait partie des 15 à 20 milliards de dollars américains qui devraient être injectés dans l'industrie pétrolière en développement du pays dans trois à cinq ans, y compris la construction d'une raffinerie et d'un oléoduc.

« Le financement servira à forer plus de 500 puits et à construire deux installations de traitement centrales et une usine d'eau. Des plans sont également en cours pour attribuer aux sociétés d'exploration cinq blocs d'ici la fin de cette année », a-t-il affirmé.

Lire aussi: Construction du terminal pétrolier de Kipevu au Kenya, 40%

Les cinq blocs

Les cinq blocs proposés sont situés dans le Bassin Albertin ; à savoir : Bloc 01 (Avivi), Bloc 02 (Omuka), Bloc 03 (Kasuruban), Bloc 04 (Turaco) et Bloc 05 (Ngaji). Le processus d'appel d'offres durera cinq mois. Le cycle de licences devrait se terminer d'ici décembre 2020, les entreprises retenues devant recevoir des licences d'exploration pétrolière.

Total, CNOOCet une Huile de tullow détiennent conjointement les champs Kingfisher et Tilega et le gouvernement ougandais négocie avec Tullow pour réduire sa participation dans les projets et permettre la conclusion des décisions d'investissement finales.

La société a indiqué dans sa mise à jour commerciale que des conversations de coentreprise avec le gouvernement de l'Ouganda sont en cours et Tullow reste déterminé à réduire sa participation au capital du projet avant une décision d'investissement finale.

Fév 2022

Développement de Kingfisher en bonne voie

Les progrès de la zone de développement de Kingfisher (KFDA) ont été révélés. La phase de mise en œuvre du projet a été lancée le 11 mars suite à l'annonce des décisions finales d'investissement.

Il semblerait que la construction du camp de forage, de quatre plates-formes de puits (1, 2, 3 et 4A), des pipelines temporaires et permanents du camp intérieur, de la base de soutien, du pipeline d'alimentation et de l'installation centrale de traitement (CPF), seront les principaux travaux. dans la zone de développement de Kingfisher.

Ingénieur civil senior chez CNOOC Uganda Ltd., Ingénieur Haroon Nooh, a expliqué que les constructions du projet ont été regroupées en quatre lots qui sont, Ingénierie, Approvisionnement et Constructions (PC1), Approvisionnement et Construction 2 (EPC2), EPC 3, EPC4 et entre autres.

Présentation et évolution de la Forfaits Kingfisher Development Area (KFDA) 

Les travaux de génie civil pour le développement de 3 plates-formes de puits (1, 2 et 3), la construction de routes intérieures et l'installation de conduites conductrices selon Nooh sont actuellement en cours dans le cadre du PC1. Puits 2 devrait être livré fin août, le pad 3 en février 2023 et le pad 2023 sera livré en juillet XNUMX. L'ensemble des travaux et le lot sont en hausse de 18.55 % depuis le début de l'installation de la nappe conductrice 2 qui sera réalisée dans un délai de 12 semaines.

Des entrepreneurs dirigés par Excel Construction (U) Ltée construira un camp permanent de 120 hommes, une base de soutien pour le stockage des matériaux pour le CPF et un poste de travail sécurisé près des escarpements dans le cadre du package EPC 2. UN Le CPF sera construit sous EPC3, qui est un site où tous les matériaux extraits seront purifiés pour les séparer de l'eau, du gaz, du sable et d'autres matériaux solides. Ce processus permettra aux matériaux d'être transportés par le pipeline d'alimentation vers la zone industrielle de Kabaale, où une raffinerie sera construite, et d'autres vers Tanga via le EACOP

Lisez aussi: Derniers développements du projet hydroélectrique Nyamwamba II à Kasese, en Ouganda

L'entrepreneur fournira également des débits sur le terrain pour connecter les puits intérieurs, un campement temporaire et une station de prise d'eau dans le cadre de cet ensemble. Selon Nooh, comme pour EPC 2, les travaux sur ce package sont toujours en cours, la conception technique détaillée devant être achevée dans 36 mois. Il a estimé que d'autres travaux importants sont sous EPC4, et qu'ils construiront également la ligne d'alimentation KF et la ligne électrique à haute tension, qui devrait durer 25 mois.

D'autres activités comprennent la construction de murs anti-inondations et d'une jetée, qui protégeront les puits 1, 2 et 3, selon lui, et seront achevées dans 6 mois après l'achèvement de la conception et le lancement d'un appel d'offres ; la construction de routes dans le camp de forage, qui est actuellement en cours ; la construction d'un captage d'eau à température, d'un terrain de football et de terrains de volley-ball/basket-ball ; ainsi que la conception et la construction du projet d'eau de Buhuka et de l'entretien.

Le responsable des affaires générales du CNOOC, Zack Lubega, a déclaré que ils étaient optimistes que tous les travaux de développement seraient achevés d'ici la fin de 2024. La première huile sera produite début 2025.