Attribution d'un contrat pour la construction de la station d'épuration de Hann Bay à Dakar, Sénégal

Accueil » Actualité » Attribution d'un contrat pour la construction de la station d'épuration de Hann Bay à Dakar, Sénégal

Suez, une organisation environnementale française, construira une station d'épuration à Dakar, au Sénégal, qui traitera les eaux usées de neuf municipalités tout en contribuant à dépolluer la baie de Hann et les écosystèmes marins.

Le conglomérat français s'est vu confier le projet suite à un appel d'offres international lancé par la Office National de l'Assainissement du Sénégal (ONAS). L'opération sera menée en collaboration avec le Consortium d'entreprises (CDE), une société sénégalaise basée à Dakar.

A propos de la station d'épuration de Hann Bay à Dakar

La station d'épuration de Hann Bay qui aura une capacité journalière de 26,000 3 m3 et un émissaire de XNUMX km de long qui rejettera les eaux usées traitées dans la mer, sera située à Hann Bay, une plage en forme de croissant à Hann, un quartier de Dakar situé à l'est de la petite presqu'île exposée au sud sur laquelle la vieille ville de Dakar a été construite.

La baie, qui était autrefois une attraction touristique, est aujourd'hui largement polluée par les effluents des habitations et des entreprises. On dit que 60% des industries sénégalaises sont implantées dans la baie de Hann et qu'elles y déversent leurs effluents, selon le Agence Française de Développement (AFD). La pollution est également causée par l'absence de système d'évacuation des eaux usées résidentielles. Suez devrait construire une usine économe en énergie qui utilise moins de réactifs chimiques et produit moins d'odeurs dans le cadre de son contrat.

Afin d'améliorer le confort des riverains et d'intégrer durablement l'installation dans l'environnement de la zone du projet, l'entreprise envisage d'installer un système de traitement des odeurs.

Lisez aussi: Pont de Foundiougne le plus long pont du Sénégal, ouvert à la circulation

Un intercepteur d'eaux usées de 13 kilomètres sera construit dans le cadre du projet de nettoyage de Hann Bay. Les effluents seront livrés à la station d'épuration de Dakar via le pipeline. Les autorités sénégalaises sont également susceptibles de réformer. L'objectif est de mettre en œuvre le principe du pollueur-payeur. En pratique, les industries proches de Hann Bay devront payer leurs effluents.

Le coût et le financement des projets

Le coût total de ce projet d'assainissement liquide, qui bénéficiera à 500,000 120 personnes dans neuf communes, est évalué à XNUMX millions d'euros.

Le projet sera financé par des prêts du Union européenne (UE), l’Agence néerlandaise pour les entreprises (RVO) et l’AFD, entre autres.

1 réflexion sur "Contrat attribué pour la construction de la station d'épuration de Hann Bay à Dakar, Sénégal"

Les commentaires sont fermés.